Remplacement du ministre Ahanhanzo à la tête de la mairie d’Abomey : Duel à distance entre Nouatin et Adimou

Publié le par L'informateur

La vacance au poste de maire générée par la nomination de Blaise Ahanhanzo-Glèlè au gouvernement a fait déchaîner les ardeurs au sein du conseil communal d’Abomey. Au sein de la majorité communale tenue par le parti la Renaissance du Bénin (13 conseillers contre 6 pour les Fcbe), il se dégage deux prétendants à ce poste devenu vacant. Alain Nouatin et Séraphin Adimou, respectivement élus premier adjoint au maire d’Abomey, et chef d’arrondissement de Vidolé au sein du conseil communal, sont tous deux tentés par cette aventure de premier magistrat de la cité des Houégbadjavi. Pour l’un et pour l’autre, c’est une légitime occasion de briguer le poste de maire pour le reste du mandat. Les deux prétendants à la succession du ministre de l’environnement, de l’habitat et de l’urbanisme sont tous membres du parti la Renaissance du Bénin. Il revient donc aux responsables de cette formation politique de  faire diligence pour colmater les brèches. A en croire certaines indiscrétions, c’est l’un des dossiers brûlants sur lesquels va se pencher le président Léhady Soglo dès son retour au bercail. Il va falloir dissiper les ardeurs, discipliner les ambitions, en opérant un choix politiquement profitable pour la Rb. Il convient d’offrir le jackpot à celui qui, à l’instar de Blaise Ahanhanzo-Glèlè, va continuer à tenir ce fief pour le parti la Renaissance du Bénin.

Il ne faut pas perdre de vue que des élus Fcbe de la commune, malgré leur minorité représentative, nourrissent aussi des ambitions à occuper ce poste vacant. Ils pourront profiter des fissures au sein des conseillers Rb et assouvir leur volonté de remplacer le maire Blaise Ahanhanzo-Glèlè à la tête de la ville historique d’Abomey.

Ignace SOGLO

Publié dans Politique

Commenter cet article