Université des vacances du parti de Me Houngbedji : Le Prd entre indépendance et rapprochement du pouvoir

Publié le par L'informateur

Le parti du renouveau démocratique a tenu les assises de l’Université des vacances 2012. Dans la salle des fêtes Hortensia au quartier Jak à Cotonou, les tchoco-tchoco, entourés de certains acteurs de la classe politique nationale (Issa Saley, André Dassoundo, Kamarou Fassassi, Modeste Kérékou et Issa Badarou) se sont penchés sur les forces et faiblesses de la gouvernance économique au Bénin. C’est à travers des communications croisées des ministres du gouvernement (Valentin Djènontin, économie maritime et Sabai Katé de l’agriculture) et des représentants de l’opérateur économique Patrice Talon, (officiant dans le programme de vérification des importations –Pvi- et le coton). Une rencontre inédite qui rapproche le parti du renouveau démocratique de l’exécutif de Yayi Boni.

L’axe Yayi-Houngbedji est en train de se mettre en place. Le premier, a eu des discours élogieux à l’endroit du second lors de son entretien télévisé mémorable du jour de l’indépendance. A eux deux, ils font plus de 87°/° du scrutin de vote du premier tour des élections présidentielles de 2011. Malgré le challenge de l’exercice du pouvoir qui les avait opposés, les deux hommes se fréquentent assidûment ces derniers jours. Ceci à travers le cadre de dialogue social et politique instauré par le chef de l’Etat.

Voici que lors de ladite Université des vacances, du parti du renouveau démocratique, l’exécutif y prend une part active en y dépêchant deux acteurs majeurs de son gouvernement pour partager la vision du chef de l’Etat avec les partisans et sympathisants du Prd en ce qui concerne des dossiers vitaux que sont les réformes au port Autonome de Cotonou et la filière coton. Ceci fera dire d’ailleurs au ministre Sabai Katé : « Je n’étais pas un sympathisant du Prd, mais maintenant, c’est un parti dont je me sens proche ». Si la citation est avérée dans un sens, elle a aussi tout son sens du Prd vers l’exécutif en place.

Le Prd est indépendant

Malgré ce constat à la lumière des tractations, Me Adrien Houngbedji dit être dans l’opposition. «Le PRD est un parti non pas « centriste » comme je l’entends dire ces temps-ci, mais un parti indépendant, un parti libre.

C’est notre disposition d’esprit d’écouter tous et chacun, avant d’asseoir notre propre religion. Nous n’excluons personne. Nous voulons être un catalyseur des démarches citoyennes sur les questions clés de notre pays, dans l’intérêt général. » Voilà donc la vision que prône depuis le week-end dernier le parti de Me Adrien Houngbedji qui récuse la position de parti centriste.

Une constance qui est à noter depuis un certain moment c’est la distance avec l’Union fait la Nation (Un) l’aile pure et dure de l’opposition. Une union qui est conjuguée au passé pour les tchoco-tchoco. Pour preuve, ces derniers n’étaient pas des invités de l’université de vacances du week-end écoulé.

Une initiative de portée majeure

L’université des vacances, la troisième du nom est dans les annales de la vie politique du Bénin. Une organisation particulière, venant d’un parti de l’opposition. Aussi bien dans la forme que dans le fond, le parti du renouveau démocratique peut se targuer d’un coup d’éclat. Ceci à la lumière de la tension politique qui agite le pays. Loin des métaphores animalières et les noms d’oiseaux, les cadres du parti se sont rassemblés autour des problèmes réels de secteurs vitaux de l’économie nationale. Pour assoir leur point de vue, ils ont laissé la parole aux acteurs principaux pour défendre leur position et éclairer leur lanterne. C’est au soir de ces assises que le parti tire ces leçons et formule des pistes de travail pour l’exécutif béninois.

Par rapport à l’importance des sujets et les acteurs en exergue il faut reconnaitre une richesse du travail et de l’approche intellectuelle. Un exercice qui vient renforcer les démarches précédentes notamment au sujet de la révision de la constitution et de l’actualisation de la liste permanente informatisée (Lépi). La méthodologie est à saluer et à faire école dans la classe politique.

Le mérite de Yayi Boni

Le Parti du renouveau démocratique a passé au scanner la gouvernance économique du pays. L’initiative est à l’actif du parti arc-en-ciel. Si la possibilité d’écouter des acteurs majeurs sur des grands dossiers de la nation autour d’une même table a été rêvée pour nombre de Béninois, le parti de Me Adrien Houngbedji l’a réalisé.

Seulement, la traduction de ce rêve en réalité n’aurait pas été possible et aussi retentissante s’il n’y a pas eu l’onction du chef de l’Etat. En effet, on ne peut juger la présence des ministres de la République à cette université que par la bonne volonté de Yayi Boni. A coup sûr, une suite des négociations hors médias des deux hommes il y a de cela plus d’une semaine.

Au demeurant, l’Université des vacances (UV) 2012 a eu lieu. Les ministres Sabai Katé et Valentin Djenontin ont participé aux travaux. Le parti du renouveau démocratique va faire des recommandations au chef de l’Etat.

Oswald S. DOSSEY

Publié dans Politique

Commenter cet article