Intoxication alimentaire à Natitingou : Encore un mort

Publié le par L'informateur

Comme si  elle doit toujours faire de  ravages  dans le septentrion, l’intoxication alimentaire sévit à nouveau dans le Nord-Bénin. Une fillette de sept ans  est passée de vie à trépas  en fin de semaine à Natitingou, après avoir consommé des tubercules de manioc. Le drame est survenu dans la localité de Kantchatchou-Tamou. Après avoir pris ensemble avec  ses frères et sœurs le dernier repas de la journée,  la petite fille  sentit un malaise. Au beau milieu de la nuit, elle fut attaquée par  des maux de ventre.  Et malgré les soins à lui administrés par ses géniteurs, elle succomba à ces maux. A Kantchatchou-Tamou,  on parle d’une mort mystérieuse vu les circonstances dans lesquelles cette  fillette a rendu l’âme.  Mais des examens faits sur le cadavre  par un médecin amené sur les lieux  font état  d’une intoxication alimentaire. En attendant des examens complémentaires pour confirmer ou infirmer cette thèse, la piste d’intoxication alimentaire est avancée. Toute chose que confirme le Chef/quartier Kantchatchou-Tamou. « La petite fille est  décédée après avoir  pris ensemble  avec 4 de ses frères  et sœurs et 2  de ses parents  des tubercules de manioc. Ces tubercules  ont été ramenés  de la ville par sa maman  qui en a acheté  trois. Une fois ramenés   à la maison, ces  tubercules ont été grillés.  Dieu seul sait  s’ils sont bien cuits ou pas. Mais toujours est-il qu’après avoir consommé ces tubercules, la petite fille a commencé par souffrir des maux de ventre la nuit. S’en sont suivis également les vomissements.  Réveillé, son papa n’a pu rien faire pour lui sauver la vie parce qu’il faisait déjà tard.  C’est dans ces conditions que  la fillette a rendu l’âme »,  a expliqué Pascal Inontché, Chef/quartier Kantchatchou-Tamou.

La thèse  de l’intoxication alimentaire est donc fortement avancée. Pour l’heure, la famille éplorée s’apprête à conduire la  regrettée en sa dernière demeure.

Parfait BOCO

Publié dans Société

Commenter cet article