Drogues saisies à l’aéroport de Cotonou : Deux trafiquants à la barre le 14 septembre

Publié le par L'informateur

Les  drogues saisies à l’aéroport  Bernardin Cardinal Gantin  ont  été incinérées, hier,  au tribunal de Cotonou. Le procès des  deux trafiquants  est prévu pour le mois  prochain.

Un nigérian et un autre trafiquant de drogues vont se présenter à la barre le 14  septembre prochain au tribunal de première instance de Cotonou. Poursuivis pour le flagrant délit de drogues, ils vont plaider coupables ou non. En attendant leur  audience, les  drogues saisies ont subi la loi du feu devant les autorités compétentes et des hommes de médias.

Le nigérian a été surpris en flagrant délit avec une quantité importante de drogues. Il s’agit de 5333 grammes de stupéfiants. L’intéressé  a soigneusement caché le produit prohibé dans une valise. Ce trafiquant se préparait pour prendre le vol « air Kenya » quand les gendarmes ont mis la main sur le colis suspect. Le pot aux roses a été découvert lorsque les forces de l’ordre ont déchiré la valise.

Un autre trafiquant a été arrêté, quelques jours, dans les mêmes conditions encore à  l’aéroport international  Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou. Il a dissimulé plus 5 kg de drogues dans ses colis. Cela n’a pas empêché les forces de sécurité de détecter   la marchandise suspecte. Le porteur  est aussitôt mis aux arrêts. La drogue est saisie.

Comme le premier trafiquant, le second  a été présenté au procureur de la République du tribunal de première instance de Cotonou pour répondre de son forfait. La loi interdit le trafic de drogues sur le territoire national. Les deux présumés coupables sont en conflit avec la justice béninoise.

Le procureur Justin Gbènamèto a ordonné l’incinération des stupéfiants saisis. Une dizaine de kg de drogues a été incinérée. L’autorité judiciaire a expliqué que cette décision est prise dans le dessein d’éviter la disparition des marchandises saisies.  

Aziz IMOROU

Publié dans Société

Commenter cet article