Deux jours d’enregistrement des exclus de la Lépi : Ahouanvoébla alerte sur une conspiration

Publié le par L'informateur

Alerte maximale ! C’est le cri poussé hier par le député Augustin Ahouanvoébla au détour d’un entretien que nous avons eu avec lui. Selon ce député membre de l’Union fait la Nation, une conspiration serait en préparation contre l’opposition. En effet, après moult tergiversations, le trio Cena-Cps-Mirena a rendu public un nouveau chronogramme qui prévoit l’enregistrement en deux jours des citoyens en âge de voter et dont les noms étaient inscrits dans des cahiers. Il serait revenu au député Ahouanvoébla, des informations faisant état de ce que dans la mise en œuvre, même si c’est partiel, de cette disposition de la loi abrogatoire, des esprits malins s’apprêteraient à envoyer dans les départements de l’Ouémé-Plateau, de l’Atlantique-Littoral, du Mono-Couffo et du Zou, des kits défectueux. L’objectif serait de réduire les chances de l’opposition de gagner l’élection présidentielle en empêchant l’enregistrement des électeurs qui pourraient être hostiles au pouvoir. L’honorable Ahouanvoébla appelle les populations des différentes régions concernées par cette manœuvre politicienne en vue à user de toute la vigilance requise pour barrer la voie aux éventuels auteurs de cette base besogne.

Bien qu’il est question de propos d’un opposant, il convient de prendre en compte cet appel à la veille du député Augustin Ahouanvoébla. Et pour cause !  L’expérience a montré que dans un passé récent, la défectuosité des kits, ou l’acheminement de kits régulièrement en panne puis le maniement de ces matériels sensibles par des personnes non avisées, ont été à la base des difficultés qu’a connues le processus de la Lépi dans les départements de l’Ouémé-Plateau par exemple. Si des milliers de personnes ont été laissés en rade dans ces localités, c’est aussi du fait des kits et des opérateurs kits. C’est d’ailleurs pourquoi il faut prendre au sérieux ses prédictions par rapport à une éventuelle conspiration relative à l’enregistrement des oubliés de la Lépi.

Vivien MITCHAÏ

Publié dans Actualité

Commenter cet article