Election présidentielle de 2011 : Que cherchent 451 cartes des populations de So-Ava dans le nord ?

Publié le par L'informateur

Toutes  les 451 personnes  natives  du village Todo dans  la commune lacustre de So-ava enrôlés dans le kit n° 2130  au centre de collecte Todo/A  dans l’arrondissement de vekky ont toujours du mal à entrer en possession de leurs cartes d’électeurs. Elles sont jusqu’ici introuvables au lieu de distribution mais curieusement les fouilles les annoncent dans la partie septentrionale du pays. C’est du moins ce que révèlent les premières recherches des membres des démembrements de la Mirena. A en croire l’un des responsables les cartes sont localisées dans le nord mais pour le  moment,  il ignore dans quelle commune exactement. En effet, dans le souci de retrouver ces cartes, les responsables de la miréna ont remis des numéros de téléphone aux membres des démembrements pour localiser le point de chute des cartes en question, et chaque fois qu’ils appellent ce numéro, l’interlocuteur à l’autre bout répond dans l’un des dialectes du nord et rassure du retour des cartes à todo sans aucune précision sur la date de leur retour. Voilà comment va la lépi de Bako. Que va chercher les cartes de so-ava dans le nord ? La Lépi est émaillée  des cafouillages du genre et de beaucoup  d’autres  monstruosités qui ne sont pas de nature à lui donner de crédit encore moins aux responsables en charge. C’est ce qui arrive lorsqu’on décide de servir une personne au lieu de servir la nation alors qu’on est appelé à une tâche républicaine. En son temps, les partis politiques et une frange de la société civile avaient émis des réserves à travers des sorties médiatiques et de gigantesques marches. Le clergé béninois aussi  a eu à demander une pose afin que les acteurs s’asseyent autour d’une table pour trouver  des solutions aux différents problèmes qui étaient dénoncés ça et là dans la marche forcée vers la Lépi. Bako a préféré foncer droit dans le mur pour livrer au bout du rouleau une Lépi en  dessous du médiocre avec  tous les dégâts de ce monde. Lui  qui  avait  toujours rassuré les béninois tout au long du parcours s’est fondu en excuse le jeudi dernier lorsqu’il était à la barre de ses paires parlementaires qui l’ont envoyé à la Cps Lépi. En réalité, le tout ne suffit pas de faire des mea culpa mais c’est comment faire pour que les 451 cartes de so-ava retournent au sud afin que leurs propriétaires s’en servent  et comment faire pour que tous les béninois en âge de voter participent effectivement au scrutin. Les 451 personnes concernées par cette catastrophe inédite n’entendent d’ailleurs  pas laisser faire. Aussi  les délégués d’arrondissement de Vekky, le coordinateur d’arrondissement de la commission communale de supervision ont-ils  saisi depuis le 2 Mars  la Cour Constitutionnelle, le Mcre, la mairie de So-Ava et la Mirena à toutes fins utiles.  Les populations quant à elles, sont toujours  sur pied de guerre et menacent d’empêcher le vote dans leur localité si l’on ne trouve pas une solution à ce  problème d’évasion de cartes.

Géoffroy Wusa

Publié dans Actualité

Commenter cet article