Vente des parcelles de Gbb à Abomey-Calavi : Le maire Houssou-Guèdè sommé de rembourser les fonds encaissés

Publié le par L'informateur

Le dossier Shelter Afrik- Groupe Betsaleel Building a connu, hier, un nouveau développement. Le maire d’Abomey-Calavi Patrice Houssou-Guèdè est dans le collimateur du ministre de l’environnement Blaise Ahanhanzo Glèlè.

«Nous allons enclencher une poursuite judicaire contre tous ceux qui sont impliqué dans l’affaire de Shelter Afrik- Gbb.  Je demande à la mairie d’Abomey-Calavi de cesser de vendre les terrains. Je demande au maire de rembourser les fonds encaissés dans la vente des parcelles. », a déclaré le ministre de l’environnement à la sortie d’une audience avec le chef de l’Etat.

Le Groupe Betsaleel Building a bénéficié d’un domaine de plus de  31 hectares de la maire d’Abomey-Calavi. Lequel domaine est attribué à Gbb pour la construction des logements sociaux dans cette localité. Une partie a été utilisée pour la construction de quelques villas. Il reste une grande partie non bâtie. Certains individus ont commencé alors à vendre des parcelles sur le reste du domaine.

Il n’a pas fallu plus pour que la mairie d’Abomey-Calavi se mette dans la danse. Les autorités communales ont également commencé à vendre les terrains du domaine de Gbb. Le maire Patrice Houssou-Guèdè reconnaît avoir cédé des parcelles aux citoyens.  Il entend récupérer ce qui peut l’être encore.

En fait, le Gbb s’est endetté auprès de Shelter Afrik. Le débiteur n’a pas pu honorer ses engagements financiers vis-à-vis de du créancier. Jusqu’à présent, le Gbb est un débiteur défaillant. Il reste devoir rembourser plus de 3 milliards de francs Cfa à Shelter Afrik.

Une délégation de Shelter Afrik a même foulé le sol béninois dans cette semaine. Le président de la République Boni Yayi a reçu les membres de la délégation à la Marina. Le créancier veut rentrer en possession de ses fonds. En lieu et place de Gbb, l’Etat s’engage à rembourser les 3 milliards de francs Cfa à  Shelter Afrik.

En son temps, certains responsables de Gbb ont été arrêtés dans cette affaire. Il s’agit de Simon Pierre Adovèlandé et de M. Agossou. Le premier était, au moment des faits, président du conseil d’administration du Gbb et le second comptable. Le procureur de la République près le tribunal de première instance (Tpi) de Cotonou les a auditionnés. Il a décerné un mandat de dépôt contre les deux.

Les deux présumés coupables ont été conduits à la prison civile de Cotonou. Ils ont passé des mois et des mois dans cette maison carcérale. En vue de leur mise en liberté provisoire, le parquet a fixé une caution de 500 millions de francs Cfa pour chacun. Cela  a fait un grand bruit dans le pays en son temps. La caution a été ramenée à 5 millions de francs Cfa au finish. Simon Pierre Adovèlandé et de M. Agossou ont été libérés sous caution. Ils sont en liberté  provisoire.

L’affaire  Gbb- Shelter Afrik connaît un nouveau rebondissement. Le ministre de l’environnement menace de rendre gorge à tous ceux qui de près ou de loin sont impliqués dans le dossiers.

Aziz IMOROU

Publié dans Actualité

Commenter cet article