Tractations avant la formation du gouvernement I de Yayi II : Le palais fait des révélations sur le Prd et le Psd

Publié le par L'informateur

C’est désormais clair. Le Prd, le Psd se sont bien rapprochés de la mouvance présidentielle pour négocier d’éventuels ralliements et rapprochements à Boni Yayi. La clarification tant attendue au sujet de l’actualité la plus médiatique de cette période est enfin intervenue. Il s’agit de la confirmation dimanche dernier sur l’émission Zone Franche de Canal 3, par Alexandre Hountondji, Conseiller technique à la santé, à la Présidence de la République, des démarches menées en dehors de la Renaissance du Bénin (Rb), par d’autres composantes de l’Union fait la Nation, pour tenter d’aller à Yayi.

Il n’est un secret pour personne que la Rb, à travers un communiqué ayant sanctionné une réunion de son bureau politique, a indiqué clairement qu’elle accepte la main tendue du Chef de l’Etat. Le parti s’est alors donnée, avec la prudence et la vigilance conseillées par le couple Soglo, une nouvelle orientation. Cela suscite soutien d’une part, et d’autre part, interrogations et remous. Ses partenaires de l’Union fait la Nation sont allés plus loin. Ils se sont fendus, à la désapprobation de plusieurs de leurs pairs et en violation des textes de l’alliance, d’un communiqué qui fait cas de la suspension de la participation de la Rb aux activités de l’alliance.

Leur attitude s’apparente à une démarche de reniement et de désaveu de la Rb. C’est pour donner l’impression que seul ce parti a accepté la main tendue du Chef de l’Etat. Les structures décentralisées de la  Rb, à la faveur d’une déclaration, ont fait les mises au point qui s’imposaient. Elles avaient dénoncé dans la déclaration, les négociations menées en sous-main, hélas sans succès, par le Prd et le Psd et avaient souligné la transparence dans laquelle leur parti, la Rb, a accepté la main tendue du Chef de l’Etat.

Néanmoins, des voix se sont élevées pour réclamer le son de cloche du palais de la Marina en vue d’une clarification. C’est ce que Alexandre Hountondji, précédemment Chargé de Mission aux affaires politiques à la Présidence de la République a fait par souci de vérité. « Avant que la Rb ne vienne, beaucoup d’autres partis de l’opposition, de l’Union fait la Nation ont frappé à la porte ». Cette déclaration saisissante de Alexandre Hountondji, donnent raison aux structures décentralisées de la Rb, confirmant non seulement que le Prd, le Psd et d’autres partis de l’alliance, mis à l’index, ont effectivement négocié avec la majorité présidentielle, mais surtout ont trahi les houézèhouè qu’ils n’ont pas associés dans la démarche. Face à cela, l’habileté et la clairvoyance de Léhady Vinagnon Soglo, Président de la Rb sont à saluer. Le rapprochement qu’il gère entre son parti et la majorité présidentielle, partenariat auquel le Chef de l’Etat tient beaucoup selon Alexandre Hountondji, prend tout son sens en cela que ses partenaires avec qui, il a organisé le rassemblement du 12 mars 2008 à Kouhounou, l’ont isolé et ont tenté un coup qu’il a déjoué et anticipé. A malin, malin et demi.

Léhady Vinagnon Soglo peut alors se prévaloir d’une carrière politique qu’il gère et rempli assez bien. Et c’est sur la base de la convergence de son projet de société à l’élection présidentielle de 2006 « Vivre Mieux», avec celui du Chef de l’Etat que se gère le partenariat si fécond entre la Rb et la majorité présidentielle. Alexandre Hountondji qui a l’oreille du Chef de l’Etat, l’a également dit.

 

Claude ALOFA

Publié dans Politique

Commenter cet article