Tension sociale : Lokossou invite Yayi à négocier un séjour paisible à Benoît XVI

Publié le par L'informateur

Malgré la levée de la décision relative aux primes, les travailleurs continuent de grogner. Eu égard à cela, le Sg/Csa demande à Yayi de négocier un séjour paisible au Pape au Bénin.

« La grève est largement suivie. Le mouvement est reconductible. Je souhaite que le gouvernement appelle vite les secrétaires généraux pour que la visite du Pape Benoît XVI ne soit pas perturbée et qu’on tente d’imputer la responsabilité  aux travailleurs », a suggéré Dieudonné Lokossou.

Le numéro 1 de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa/Bénin) ne veut plus reculer devant rien. La circulaire de  levée de la décision suspendant les primes et indemnité adressée aux Dg des sociétés souffre de vice de forme et de procédure, selon Dieudonné Lokossou. Il a expliqué que la Csa/Bénin a déposé une grève de 48 heures au ministre de la fonction publique Mèmouna Kora Zaki et non aux Dg des sociétés. Le  mouvement est susceptible d’être reconduit.

Un mauvais présage pour la visite du Pape Benoît XVI au Bénin. Le chef de l’Etat, qui a allumé le feu, est appelé à l’éteindre. La voie du dialogue est la meilleure solution, a en croire le responsable syndical.

Il est clair que le président de la République est invité à convoquer les secrétaires généraux Pascal Todjinou de la Cgtb, Gaston Azoua de la Cstb, Dieudonné Lokossou de la Csa/Bénin, Georges Kakaï Glèlè de la Cosi et Emmanuel Zounon de l’Unstb autour d’une table ronde. La sortie de crise va garantir un séjour paisible au successeur de Jean-Paul II au Bénin.

Aziz IMOROU

Publié dans Actualité

Commenter cet article