Suite à l’installation de la coordination «Cauris» de la cité des Koburu : Drôle de démission aux Fcbe de Parakou

Publié le par L'informateur

Les «Cauris» alliés de Parakou ne sont plus en odeur de sainteté avec la coordination des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) de la cité des Koburu. En tout cas, ils ont donné collectivement, le week-end écoulé, leur démission du bureau de la coordination des Fcbe de cette municipalité du département du Borgou/Allibori. Cependant, les démissionnaires réaffirment leur appartenance à la mouvance présidentielle.  «Nous démissionnons de ce bureau tronqué… Mais nous réaffirmons notre soutien au chef de l’Etat… », a déclaré le porte parole Michel Alavo. Les mobiles de cette décision qui n’arrange pas la mouvance au pouvoir sont liés à l’installation récente de la  coordination des Fcbe de cette ville. En effet, sur un bureau de 25 membres, 24 sont revenus au parti Fcbe. Mais un seul poste a été confié aux partis alliés comme  Durr-Barka, Rpr, Nouvelle vision et autres. Voilà la goutte d’eau qui a débordé le vase. Selon les démissionnaires, les Fcbe  ont taillé la part du lion dans ce bureau. Ce qui ne présage pas une cohésion au sein des « Cauris » de la cité des Koburu. Ils ne peuvent en aucun cas cautionner ce pastiche de bureau monocolore.  En tout état de cause, Michel Alavo et les siens ont réaffirmé leur appartenance au gouvernement et à son chef. Ils ont démissionné de la coordination du parti (Fcbe) du chef de l’Etat Boni Yayi. Ils restent néanmoins  dans la mouvance présidentielle. Drôle de démission, n’est-ce pas ? On démissionne du bloc présidentiel en étant avec le président. Mais l’intérêt guide le monde, dit-on !

Aziz IMOROU

Publié dans Politique

Commenter cet article