Soutien au regretté guide Libyen : Le Bénin renie, le roi d’Allada persiste et signe

Publié le par L'informateur

« Je suis accusée d'avoir provoqué un incident diplomatique…parce que j'ai rendu hommage à Kadhafi lors des manifestations relatives au Général bénino-haïtien Toussaint Louverture, fils d'Allada le samedi 12 Novembre 2011 » a lâché hier lundi 14 novembre 2011 Djehami Kpodégbé Kwin-epo. L’épouse du roi d’Allada, sa majesté Toï Djigla complète : « Ces manifestations prévues tous les 7 avril ont été reportées plusieurs fois cette année à cause de la guerre en Libye. Toussaint martyr comme Kadhafi quoi de plus normal que de rendre un double hommage? Surtout que le guide nous faisait l'honneur de dépêcher toujours une délégation de Tripoli pour ces manifestations et bien d'autres. Le couple royal d'Allada reste serein et fidèle à ses convictions. Vive Kadhafi à jamais ! Vive Papa Africa ! ». La réaction de la reine d’Allada ne s’est pas fait attendre. Certains journaux ont hier fait cas de l’incident diplomatique créé de toutes pièces par le couple royal il y a quelques jours.

En effet, à la faveur de la célébration du 208è anniversaire du décès de Toussaint Louverture, une cérémonie commémorative a été organisée, comme de coutume à la place portant le nom du général regretté. C’était le samedi 12 novembre 2011 à Allada. A cette occasion, la reine Djèhami, en sa qualité de présidente du comité d’organisation des festivités a partagé sa désolation presque en sanglotant : «Vive Kadhafi, aujourd'hui, c'est le tour de la Libye, à qui le prochain tour?». Puis, le tour du roi Kpodégbé de faire l'éloge du regretté Guide. Il finit par tirer à boulets rouges sur les grandes puissances occidentales qui ont permis aux rebelles de venir à bout du Papa de l’Afrique. C’est le roi de Toffo qui a créé l’incident de trop en demandant à tous de se lever pour observer une minute de silence en la mémoire du «héros» Kadhadi. Mais l’ambassadeur de France près le Bénin n’a pas obtempéré. Le diplomate français est resté assis sur son siège. Il profite après de l’instant de libation pour tirer sa révérence. Personne ne le verra sur les lieux prévus par le couple royal au quartier Alomey à Allada pour le cocktail à l’intention des hôtes de marque. Le diplomate a déjà rejoint Cotonou. Il faut faire remarquer qu’avant son départ, l’ambassadeur Monchau a reconnu que Toussaint Louverture était un grand homme. Il a aussi précisé avoir visité plusieurs fois le Haïti.

Selon certaines indiscrétions, le roi d’Allada a menacé de se retirer de l’organisation des manifestations entrant dans le cadre de la commémoration de la mort de son ancêtre Toussaint Louverture.

Le couple royal d’Allada a apporté son soutien total au Guide libyen, avant et après sa mort. Une position qui va à l’antipode de celle adoptée par le gouvernement béninois.

En effet, au fort temps de la crise libyenne, par le biais de la voix du ministre béninois en charge des affaires étrangères a renié le Guide en difficulté pour annoncer son soutien sans ambages au Conseil national de Transition libyen. Ce qui n’a pas été du goût de nombre de têtes couronnées dans le pays. Sans protester, le couple royal depuis le week-end dernier donne de la voix pour ramer à contre courant. Pis, il projette pour bientôt une manifestation en l’honneur du regretté président libyen.

 

Franck Kpochémè

Publié dans Actualité

Commenter cet article