Sit-in à la Direction des impôts et des domaines : La Fésyntra appelle à nouveau à la conjugaison des efforts pour retrouver Dangnivo

Publié le par L'informateur

Les travailleurs du ministère de l’économie et des finances se sont retrouvés à nouveau hier, mardi 30 novembre 2010, pour manifester leur mécontentement face à la manière dont le gouvernement pilote le dossier de recherche de leur collègue Pierre Urbain Dangnivo disparu depuis environ 106 jours. Cette fois, c’est à la Direction des impôts et des domaines à Cotonou qu’ils se sont donné rendez-vous pour crier leur ras-le-bol. Comme au trésor public et au ministère des finances, les vuvuzélas étaient aussi  au rendez-vous hier à la Direction des impôts et des domaines. Les travailleurs du ministère de l’économie  se sont mobilisés comme un seul homme, pour exiger plus de célérité dans la recherche de  leur collègue Pierre Urbain Dangnivo. Pour eux, Dangnivo est encore vivant et avec un peu de célérité on peut le retrouver. Laurent Mètognon, Yves Gnélé  et leurs camarades se disent donc déterminés à poursuivre jusqu’au bout leur lutte. Ceci disent-ils, pour le triomphe de la vérité et le respect des libertés démocratiques acquises au prix de mille luttes. Par leur sit-in bruyant hier à la Direction générale des impôts et des domaines, les travailleurs du ministère de l’économie et des finances exigent le retour sain et sauf de Pierre Urbain Dangnivo disparu  depuis le 17 Août 2010. ‘’ …malgré toutes les rumeurs, malgré tout ce qui circule, nous croyons  que Dangnivo est encore vivant. Il est vivant et  que avec la célérité et  avec l’espoir, il  sera retrouvé  sain et sauf… ‘’, a déclaré Yves Gnélé.

‘’… cela fait exactement 106 jours que notre collègue Pierre Urbain Dangnivo est porté disparu avec son véhicule Audi 80 numéro HC 2223 Rb de couleur blanche. Ses camarades réunis au sein de la Fésyntra-Finances  exigent que toute la lumière soit faite  sur cette mystérieuse disparition et que les vrais commanditaires soient identifiés,  ainsi que les réels motifs de la séquestration,  pour que plus jamais au Bénin les hommes ne disparaissent comme des moutons ou des poulets. IIs exigent de  certains béninois  heureusement pas les plus nombreux  des preuves. Des béninois qui vont jusqu’à dire que les disparitions sont monnaie courante au Bénin… Nous pensons que nous n’avons suffisamment encore rien fait et comme un seul homme nous devrons ensemble chercher la seule brebis et la  ramener dans le troupeau dans le souci de garantir la réconciliation et la paix…’’, a ajouté Marie-Diane Houssou, membre de la Fésyntra-Finances.  

Somme toute, les travailleurs du ministère de l’économie et des finances invitent les béninois épris de paix, de justice et de probité à conjuguer leurs efforts pour retrouver Pierre Urbain Dangnivo disparu depuis le 17 Août.

Parfait BOCO

Publié dans Actualité

Commenter cet article