Session ordinaire du conseil municipal de Cotonou : Nicéphore Soglo pour un transfert conséquent des ressources de développement à la base (Coup de gueule contre les rumeurs salissantes sur sa f

Publié le par L'informateur

Le conseil municipal de la commune de Cotonou est réuni depuis hier en session ordinaire. Il s’agit de la session budgétaire devant préparer le budget 2012 de la mairie.

 

Pendant quelques jours les conseillers de la commune-département du Bénin sont en conclave. Ils auront à analyser les contours du budget autour duquel la mairie de Cotonou fonctionnera les douze prochains mois. Pour l’ouverture de cette session, le président Nicéphore Soglo a tenu à être présent et lancer les travaux personnellement. Devant 34 conseillers qui ont répondu présents à cette première journée des travaux, le président-maire n’est pas allé par quatre chemins pour dire la vision qui est la sienne pour la ville de Cotonou en 2012. Une fois encore le président est revenu sur la nécessité que les finances soient bien gérées. Il insiste sur le fait que Cotonou doit rester un exemple dans ce domaine.

Mieux, le président-maire n’a pas voulu rater l’occasion de revenir sur l’éternel dossier du retour nécessaire des ressources conséquentes à la base. Les communes doivent disposer de moyens réels pour faire face aux divers besoins des populations à la base. La décentralisation n’est pas un jeu et il est nécessaire que l’Etat central revoie sa politique de collaboration avec les communes. Nicéphore Dieudonné Soglo tient à rappeler au pouvoir exécutif que les dispositions de la loi sur la décentralisation doivent être mises en œuvre pour un meilleur développement à la base.

Le développement passe aussi par une cohésion sociale et la bonne tenue des citoyens. Mais le président-maire trouve mal certains comportements de certains citoyens.

 

Les déclarations mensongères contre la famille Soglo

Le président maire est très amer. Il ne comprend pas que de vils individus se permettent le luxe de jeter de l’opprobre sur d’honnêtes citoyens qui ne veulent rien que servir la République. De quoi s’agit-il ?

Il y a quelque jours une information a circulé sur internet faisant état de ce que l’ancien ministre de la culture de Boni Yayi, Ganiou Soglo serait en détention en France pour une supposée affaire de trafic de drogue. Les rumeurs affirmaient que le fils du président-maire a été arrêté avec de la drogue en France. Les mêmes fausses sources narraient qu’il serait en détention en France. Mieux elles affirment que les autorités au plus haut niveau seraient intervenues pour que l’ancien ministre soit libéré mais en vain.

Montage grotesque mais bien ficelé. Alors le président tient à laver l’image de sa famille. On sait que Ganiou Soglo est l’un des fils du président-maire Nicéphore Soglo. Réaction normale d’un homme qui a tout donné et qui n’a fait qu’apprendre aux Béninois à vivre et à gagner leur vie avec honnêteté.

Les prochains jours seront difficiles pour les auteurs et co-auteurs de ces affabulations mensongères. C’est du moins ce que leur promet Nicéphore Soglo.

 

Claude ALOFA

Publié dans Société

Commenter cet article