Révision de la Constitution au cœur de la refondation : Alexandre Hountondji dévoile le plan secret de Yayi

Publié le par L'informateur

Une frange de la population ne connaît pas   le contenu que le chef de l’Etat  donne  à sa refondation.  Le conseiller spécial à la santé  de la présidence de la République Alexandre Hountondji  a précisé, hier, sur « Zone franche » de Canal 3 Bénin que la révision de la Constitution est au cœur de ce nouveau concept.

Pour réussir la refondation, le conseiller spécial à la santé du chef de l’Etat indique le chemin à suivre. « Il faut toucher à la belle femme de la république, la Constitution », déclare  Alexandre Hountondji sans détours.  En d’autres termes, la réforme passe nécessairement par la modification de la loi fondamentale du Bénin. Il lève ainsi un coin de voile sur l’ambition cachée du successeur de Mathieu Kérékou.

Les nouvelles reformes visent à corriger les contraintes qui annihilent les grands efforts du gouvernement, déclare l’invité de Canal 3 Bénin. Tous ceux,  qui ignorent le contenu de la refondation, ont désormais une idée sur ce concept. Seulement par ce que  Hountondji  place la révision de la loi fondamentale au centre de cette  refondation. 

Il est question de  renouer avec les valeurs d’intégrité, de courage et de dignité pour refonder l’administration béninoise, indique Alexandre Hountondji.  Il ne voit pas d’un bon œil les grèves perlées dans le secteur public.  Il préconise  le changement des comportements dans l’administration pour sauver ce qui peut l’être encore.  « Au niveau des valeurs, il y a beaucoup de choses à faire », rappelle-t-il.

Pour défendre  la  nécessité de  cette nouvelle entreprise de Boni Yayi,  l’invité de Canal 3 Bénin dénonce la non fonctionnalité de la haute cour de justice. « La haute cour de justice est un machin qui ne fonctionne jamais.  Tous les cas qui sont envoyés à là-bas n’ont pas connu de jugement », s’indigne-t-il.

En somme, les Béninois savent désormais à quoi s’en tenir concernant le contenu de la refondation. Une forme de modification de la Constitution qui ne dit pas son nom.

Aziz IMOROU

Publié dans Politique

Commenter cet article