Réunion du bureau de l’Assemblée nationale : 5 dossiers brulants à l’ordre du jour

Publié le par L'informateur

Le bureau de l’Assemblée nationale se réunit ce jour jeudi 24 mai 2012 au parlement et ce, à partir de 10 heures conformément à la programmation. Les 5 points inscrits à l’ordre du jour de cette réunion  ont déjà  commencé par susciter beaucoup de remous  et d’interrogations  aussi bien au sein de  l’administration parlementaire que dans le rang des députés.

Dans un premier temps, la réunion aura à réfléchir sur la situation de la Capan ; cellule d’analyse de la politique de l’Assemblée nationale. Ici, il sera question de réfléchir  par rapport au financement de cette structure qui, depuis un moment est devenue orpheline de partenaire financier.

En effet,  l’Acbf ; African Capacity Bulding Foundation,  principal financier de la Capan a coupé le biberon rendant ainsi la cellule sans aucun moyen. Dès lors, il y a de graves préjudices à certaines  activités de parlement car la Capan fait partie des principaux accompagnateurs du parlement.  En plus, la réunion du bureau de ce jour  aura à se prononcer sur la situation des 2 agents  de l’Assemblée nationale qui seront bientôt à la retraite et qui sont en voie de bénéficier d’un contrat pour continuer par bénéficier des services de  l’Assemblée nationale. Ici, le problème est un peu complexe car d’ici le premier juin 2012, 3 fonctionnaires parlementaires seront appelés à faire valoir leurs droits à la retraite.  Il s’agit du chef service des commissions, du chef division solde et retenu et dune assistante de la commission des lois.  

Le problème qui se pose actuellement est celui de savoir sur les 3 agents suscités, qui sont ceux que la réunion du bureau de l’Assemblée va retenir pour  continuer par bénéficier du parlement.  Rappelons que l’un des 3 agents était à la retraite depuis le premier avril dernier et que  pour les 2 restants, c’est le premier juillet 2012 qu’ils iront à la retraite.

Précisons ici que le 11 mai dernier, le président du Synapa, Syndicat national autonome du personnel de l’Assemblée nationale avait à l’occasion de la célébration  en retard de la fête de travail,  eu à poser le problème. Mais le président nationale, le professeur Mathurin Coffi Nago avait dit que c’est une situation inévitable.

Le troisième point  de la réunion du bureau de l’Assemblée nationale  a trait à l’affaire des sirènes des véhicules des honorables députés. Il s’agira de réglementer cette affaire qui crée tellement de mécontents dans le rang des députés et pose aussi un problème dans le pays.

En effet, il a été donné de constater que parmi les députés, certains ont la sirène  tandis que  d’autres n’en disposent pas. Et parmi ceux qui en ont, il y en a qui   en abusent et créent  des problèmes dans la cité. Cette situation fait d’ailleurs remonter le chef de l’Etat qui ne comprend pas que des individus, fussent-ils des députés  puissent mettre toute une population au respect durant leur passage alors qu’ils ne sont pas le chef de l’Etat.

L’autre point programmé est   le problème du partenariat et des abonnements avec les organes de presse. C’est donc aujourd’hui que les  dirigeants du parlement auront à retenir la liste des organes en droit de bénéficier soit d’un partenariat, soit d’un abonnement de l’Assemblée nationale. Par rapport à cela,  la cellule de communication et l’attaché de presse du président de l’Assemblée nationale doivent faire leurs propositions. Ceci  sera naturellement complété par  les propositions des autres membres du bureau de l’Assemblée nationale.  Le 5ème point concerne naturellement la programmation des prochaines plénières. En effet, il faut que les plénières s’ouvrent afin que la session se poursuivent.  Sur les 45 points inscrits à l’ordre du jour, à peine une dizaine ont été véritablement abordés alors que la session tend vers sa fin.   

Geoffroy Wusa

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article