Répression violente de la marche des populations de Natitingou : Le sang qui relance les préparatifs du 1er août

Publié le par L'informateur

Une forte délégation ministérielle conduite par le ministre d’Etat Kogui N’douro. C’est le dernier pas fait par le gouvernement de Boni Yayi en direction des populations de Natitingou. Objectif de la descente de la délégation, faire le point des activités et du niveau d’exécution des travaux entrant dans le cadre des préparatifs pour la tenue effective des festivités du 1er Août à Natitingou. De retour de Natitingou, un point est fait directement au chef de l’Etat qui a ensuite donné des directives qui seront mises à exécution aussitôt. C’est ce qu’on peut retenir des propos du cehf de la délégation gouvernementale. Des faits et propos qui laissent entrevoir que quelque chose bouge maintenant à Natitingou.

Quelques jours plus tôt, le peuple béninois a eu droit au show médiatique des entrepreneurs sous le couvert de l’agence d’exécution principale, Agetur, chargés de l’exécution des travaux de constructions, de reconstruction, de bitumage et de remise à niveau des routes, bâtiments et autres édifices qui devront embellir la ville de Natitingou pour la tenue de ces festivités du 1er Août 2011. Mais que n’a-t-il pas fallu pour qu’enfin Yayi se lève et fasse booster les choses de l’autre côté de la ville des mille montagnes et collines.

Des jeunes "chargés", tabassés et blessés violemment, tout y a passé. Dans la foulée un mort tué par balle. Le prix payé par la population de Natitingou pour qu’enfin le monde autour de Boni Yayi ouvre les yeux sur la lenteur des travaux qui devront ouvrir les portes sur une bonne fête du 1er Août 2011.

 

Claude ALOFA

Publié dans Société

Commenter cet article