Renforcement de la capacité de secrétaires comptables de la Ccib : D’Alcantara Zocli reporte la formation à Esperanza

Publié le par L'informateur

L’atelier de formation initié par la Ccib à l’intention de ses secrétaires comptables et qui doit s’ouvrir ce jour à l’institut privé (Esperanza) ayant comme responsable le président du Cst/ Ccib est reporté sine die.

Annuler ? Reporter le temps de trouver un nouvel institut de formation ou une nouvelle stratégie?

Difficile pour l’heure au niveau de notre rédaction de pouvoir répondre à la question. Ce dont on est plus que sûr, c’est qu’il ne se tiendra plus ce jour. L’atelier de formation des secrétaires comptables et assimilés de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) prévue pour ce jour a été reporté sine die.

En effet, dans le cadre du renforcement des compétences des secrétaires comptables et assimilés de la Ccib, les chefs de département, les chefs de secrétariats administratifs départementaux, le chef d’agence de Dantokpa au niveau de la Ccib, sans oublier le responsable du Camec et le chef Trie ont été priés de bien vouloir libérer leurs secrétaires comptables et assimilés pour une section de formation à leur intention qui va se dérouler du 16 au 18 avril 2012 à Cotonou.

Dans notre dernière livraison, sans être contre le principe du renforcement de la capacité des acteurs d’une unité, nous dénoncions que ledit atelier ait pour cadre,  Esperanza. Selon les informations dignes de foi, M. Pierre d’Alcantara Zocli, président du Cst/Ccib est le responsable de cet institut. En tout cas, avant bien qu’il ne soit appelé par le chef de l’Etat pour présider le Cst, il s’est toujours identifié comme étant le responsable de cet institut. On comprend alors mal qu’aujourd’hui, il profite de sa position au niveau de la Ccib pour drainer des agents à former au niveau de l’institution consulaire vers son centre privé de  formation. Les observateurs, déçus, parlent de délit d’initié.

Cet article apparemment doux publié vendredi dernier, au lieu d’aider à corriger une tare que nous avons relevée a valu plutôt à notre rédaction plein d’inimitiés, notamment de la part des proches du président du Cst/Ccib. Des appels….Puis celui de M. D’Alcantara Zocli lui-même. Avons-nous eu droit à des propos courtois de gens responsables ? L’essentiel à retenir est que même si nous avons été diabolisé, nous avons tout de même fait œuvre utile. Puisque suivant les informations reçues tard hier, la formation n’aura plus lieu ce jour.

Mais où et quand ?

Laurent A.

Publié dans Actualité

Commenter cet article