Remboursement des victimes des structures de placement d’argent à compter du 13 septembre : Le marché de dupe du gouvernement aux déposants d’Icc Services

Publié le par L'informateur

Tout porte à croire que le gouvernement Boni Yayi n’est pas prêt  pour essuyer les larmes aux milliers de victimes d’Icc Services.  En sa séance du 1er septembre, le conseil des ministres a pris la décision de rembourser les déposants des structures de placement illégal d’argent  à partir du 13 septembre prochain. Seulement, on constate que les sinistrés de Guy Akplogan  ne sont pas concernés. «Le conseil des ministres a décidé de faire démarrer le remboursement des déposants pour compter du 13 septembre 2010. Ce remboursement sera fait par les structures illégales de collecte d’épargne et de placement de fonds elles-mêmes sur les fonds déjà disponibles et qui ne tiennent pas compte des biens meubles et immeubles saisis et non encore réalisés. Ledit remboursement s’effectuera suivant les modalités précédemment retenues à savoir : les remboursements séquentiels sans attendre la réalisation des biens ; le remboursement du capital en fonds propres net des intérêts ; le remboursement prioritaire des petits déposants… », peut-on lire dans le communiqué.

En tout cas, Saint Thomas et ses disciplines ne croient pas encore à ces remboursements. Si on parle du placement illégal de fonds au Bénin, on doit se référer avant tout à Icc-Services. Tout d’abord la crise dans ce secteur financier  a commencé dans les agences de cette structure financière de Guy Akplogan. Cependant, le gouvernement veut commencer le remboursement sans ceux-là qui ont plus de victimes dans ce secteur au Bénin.

Maintenant, le gouvernement va ordonner les autres structures qui n’ont pas connu de difficultés à rembourser leurs clients. Ces structures vont aisément payer leurs clients comme si de rien n’était. Surtout, elles ont demandé depuis peu d’enlever l’embargo sur leurs comptes bancaires pour qu’elles  satisfassent  leur clientèle. Et si le pouvoir revient sur sa décision, elles ne peuvent qu’applaudir. Toutes ces sociétés et Ong de placement illégal de fonds vont démarrer leurs activités dès le 13 septembre prochain.

Cependant,  Icc Services par qui le malheur est arrivé dans la maison ne  remboursera pas aussitôt   ses milliers de victimes. Tout porte à ne pas croire à un miracle de la part du changement.  Primo, nulle part dans le fameux communiqué on n’a parlé  d’Icc Services. Secundo, les agences et autres biens matériels de cette structure sont mis sous scellés. Tercio, les ténors d’Icc Services Guy Akplogan, Emile Tégbénou et consorts sont placés sous mandat de dépôt à la prison civile de Cotonou. Comment peut-on rembourser les déposants sans eux ? A quoi joue le pouvoir ?

Tous ceux qui attendent leurs fonds placés à Icc Services vont encore attendre un peu. Le paiement n’est pas pour demain à ce niveau. Les associations sœurs d’Icc Services vont commencer à rembourser leurs clients. Sur ce,  le gouvernement connu sur le plan de la propagande dira qu’il rembourse les victimes de placement illégal d’argent.  Cependant, les vrais déposants spoliés ne vont pas rentrer de sitôt en possession de plus de 100 milliards de francs Cfa à eux volés depuis peu. Sinon, le gouvernement n’a qu’à élaborer un calendrier spécifique pour le paiement des épargnants d’Icc Services seuls.

Aziz IMOROU

Publié dans Actualité

Commenter cet article