Refus de transférer les véhicules vers les pacs de vente : Adidjatou Mathys donne un ultimatum aux gestionnaires de parcs

Publié le par L'informateur

Les gestionnaires de parcs s’opposent, depuis peu, à l’application du Programme de vérification des importations (Pvi) au port de Cotonou. La ministre des finances leur donne un ultimatum.

Les promoteurs et les gestionnaires de parcs sont sommés de se confirmer au Pvi sans délai. Ils sont invités à  démarrer dès ce lundi le transfert  des véhicules d’occasion débarqués au port vers les lieux de vente. Passé ce délai, tout contrevenant se verra retiré  son agrément au profit d’un autre.

En dépit des multiples explications du chef de l’Etat,  ces acteurs portuaires ne veulent pas avaler les pullules du Pvi. Ils refusent, en tout cas, de transférer leurs véhicules du port vers les parcs de vente en faisant de la résistance. La réforme portuaire a du plomb dans l’aille. Selon un communiqué du ministère des finances publié à la télévision nationale, les promoteurs et les gestionnaires ne font pas encore le transfert des véhicules d’occasion du port vers les parcs de vente.

La ministre Adidjatou Mathys appelle les intéressés à démarrer les opérations de transfert des véhicules  vers les lieux de vente dès aujourd’hui.  Les agréments vont être retirés à tous les contrevenants.

En 2011, Boni Yayi a invité les promoteurs et les gestionnaires de parcs au palais de la présidence. Le chef de l’Etat a juré d’aller jusqu’au bout de la réforme portuaire. Il a menacé de retirer l’agrément à tout indélicat pour le remettre celui qui veut travailler aux regards du Programme de vérification des importations. Ces usagers du port ont rassuré le président de la République.

Mais sur le terrain, on constate la résistance dans le rang des promoteurs et les gestionnaires. Ils usent de tous les moyens pour faire échec au scanning et tracking.  Comme avant, l’argent ne rentre plus dans leurs caisses depuis la mise en œuvre du  Pvi. Ils ne veulent pas alors faciliter la mise en œuvre de la réforme portuaire.

Aziz IMOROU

Publié dans Actualité

Commenter cet article