Rapportage des congés de pâques pour évoluer dans les programmes d’étude : Les enseignants ont boycotté la reprise des cours

Publié le par L'informateur

La décision prise par le gouvernement Yayi de réaménager le calendrier scolaire et académique 2011-2012 n’a pas plus aux enseignants du moins dans le sens où cela est fait à ce jour. Ils s’offusquent contre une décision unilatérale et cavalière. Et sur le terrain le constat est amer, mais les tendances multiples.

Les portes des écoles maternelles, primaires et des collèges d’enseignement général (Ceg) sont restées fermées dans la grande majorité sur toute l’étendue du territoire national. Et les écoles et établissements où les portes étaient ouvertes ont connu la présence des écoliers et élèves mais malheureusement les enseignants n’ont pas répondu à l’appel du gouvernement. Il y a une troisième catégorie, c’est celle de ces écoles où enseignants et apprenant ont répondu présent déjà à 8 heures.

Les absents avec portes fermées

C’est la plus grande majorité de l’école béninoise hier au lendemain de la fête de pâques. Les écoles et collèges sont restés fermés au nez des écoliers et élèves. La décision prise par le gouvernement de réaménager le calendrier scolaire et académique 2011-2012 est jugée trop cavalière. Mieux ils opposent au gouvernement  le fait que la défalcation opérée sur les salaires des enseignants est une sanction décidée par le gouvernement parce qu’ils ont fait grève ; puis la prolongation de l’année, une autre sanction qu’ils sont presque obligés de supporter et encore la suppression de leur congé de pâques. Ç’en est de trop rétorquent les enseignants. Voilà pourquoi cette catégorie d’enseignants préfère juste rester chez eux à la maison pour savourer leur congé même si c’est sans l’argent.

Les écoles ouvertes, les élèves présents, les enseignants absents

Beaucoup d’écoles étaient ouvertes déjà aux premières heures d’ouverture des services au Bénin. Les écoliers et élèves comme à leurs habitudes étaient présents et à l’heure. Mais les enseignants étaient absents. Ils ne seront pas leur poste jusqu’à l’heure de sortie. Les quelques uns qui ont fait un tour dans les écoles et collèges n’ont fait que rappeler aux élèves et à aux diverses administrations que les congés avaient cours depuis le vendredi 6 avril 2012. Puis l’administration de ces établissements s’est chargée de renvoyer les enfants à leurs parents et rendez-vous a été pris pour le 23 avril date préalable de reprise des cours après les congés de pâques.

Présence puis débandade

La dernière catégorie des acteurs de l’école béninoise est bien celui de ceux-là qui avaient tous répondu présents à leur poste dès les premières heures de la journée de travail. Ils ont même travaillé jusqu’à 10 heures du matin. Puis après comme par enchantement, les salles de classe fermées les unes après les autres et puis … Au finish les écoles et établissements ont été entièrement vidés. Tout fermé, qui sera désormais le partenaire du gouvernement ?

Claude ALOFA

Publié dans Actualité

Commenter cet article