Ralliement de la Rb à la mouvance pour le développement du Zou : Luc Atrokpo lance un défi à Yayi

Publié le par L'informateur

La Renaissance du Bénin (Rb) soutient les actions du gouvernement Boni Yayi. Un soutien qui doit donner un coup d’accélérateur au développement du Zou, selon le maire de Bohicon Luc Atrokpo qui a interpellé, sur Canal 3 Bénin hier,  le chef de l’Etat sur la question.

«On avance, entre temps,  que le Zou ne bénéficie de rien  parce que la Rb est dans l’opposition. La RB est, maintenant, dans la mouvance présidentielle. Si on bénéficie  encore de  rien, on ferra le point en son temps», a déclaré Luc Atrokpo.

Luc Atrokpo, maire de Bohicon, lance  ainsi un défi au président de la République Boni Yayi. En se ralliant à la mouvance au pouvoir, les responsables de la Rb attendent le retour de l’ascenseur. Ils ont fait ce choix, contre les intérêts de l’Union fait la nation (Un), pour le développement du Zou. La Rb a fait  l’opposition ces  quinze dernières années. Sous ce prétexte, les gouvernements successifs ont craché sur le développement du fief des Soglo. La Rb  est accusée à tort ou à raison d’être à l’origine du sous-développement du département. Tirant leçon de cette situation, le parti de Léhady Soglo est allé à la table du partage du gâteau du pays en saisissant  la main tendue du chef de l’Etat. 

Mais si le fief des Soglo ne bénéficie encore de rien à l’ère de la refondation, les populations du Zou, les responsables de la Rb et le peuple béninois feront le point, à en croire Luc Atrokpo. Les leaders de la Rb ont joué leur rôle.  Le chef de l’Etat est appelé à jouer le sien, estime le maire de Bohicon. Les populations de Bohicon, Za-Kpota, Zogbodomey, Abomey, Djidja, Agbangnizoun, Covè, Zagnanado et Ouinhi vont situer désormais les responsabilités au niveau du sous-développement du Zou.

Le fameux dossier du jardin public

Le maire Luc Atrokpo est revenu sur le fameux dossier du jardin public de Bohicon. Il rêve d’une ville belle, moderne et attrayante. Telle est la vision qui l’a guidé dans le projet de la transformation du jardin public. Ce jardin est au cœur de la ville et présente une image salissante. Les conseillers Rb, Force clé et Fcbe ont applaudi l’initiative en votant  le projet à l’unanimité. Mais une citoyenne de Bohicon, Elisabeth Agbossaga,  d’obédience Fcbe s’oppose à la réalisation du projet. Luc Atrokpo trouve qu’elle fait une lutte personnelle qui est loin d’être celle des Fcbe. Le maire a expliqué cette dame n’a jamais fait des démarches pour venir le rencontrer. La dame Agbossaga a adressé une lettre au maire  pour une marche de protestation. En dehors de cela, elle  a écrit une lettre ouverte au maire. Le maire de Bohicon se dit ouvert pour discuter avec tous ses administrés sur toutes les questions de développement.

L’affaire relative à l’As Tonnerre

L’invité de Canal 3 Bénin a abordé l’affaire liée à l’As Tonnerre, l’équipe de football de Bohicon. Le président de ce club Valère Glèlè a décidé, entre temps, de transférer l’équipe à Cotonou. Il est prêt à lui changer de nom au besoin. Ces changements n’ont pas reçu l’adhésion du maire de Bohicon Luc Atrokpo. Un problème qui a déjà trouvé de solution, selon l’autorité communale. Luc Atrokpo a expliqué que les protagonistes ont trouvé, mardi dernier, une porte de sortie en présence du ministre Didier Aplogan au ministère des sports. Tout est rentré dans l’ordre, à l’en croire. Comme les années précédentes, l’As Tonnerre va livrer ses matches à domicile, sur le terrain municipal Paulin Tomanaga.  Le maire Luc Atrokpo a promis d’accompagner le président Valère Glèlè pour le triomphe de l’As Tonnerre de Bohicon.

Aziz IMOROU

Publié dans Société

Commenter cet article