Question d’actualité du député Malehossou au gouvernement : La mauvaise organisation de Hadj 2011 au centre des débats jeudi prochain au parlement

Publié le par L'informateur

Les députés seront en  séance plénière le jeudi  8 décembre pour l’interpellation du gouvernement au sujet des ratées du récent pélérinage à la mècque. C’est l’initiative du député Malehossou  Yacoubou. En tant que musulman et défenseur de tout ce qui y est lié, il souhaite que le gouvernement apporte des clarifications  à la représentation nationale et au peuple béninois de ce qui s’est réellement passé  pour que  l’édition de cette année puisse  présenter cette basse facture. On se rappelle que comme les autres éditions, celle de cette année a été très mal gérée. Cela a d’ailleurs fait partir monsieur Raphiou Toukourou, le chargé du pélérinage à la mecque. Mais malgré ça, nombreux sont nos compatriotes qui avaient rendez vous avec Allah à Jeda et qui n’ont pas pu s’y rende à cause de l’indélicatesse de certains et de la légèreté d’autres. D’autres ont pu partir à la veille ou le jour du cérémonial  qui consacre le Hadj mais  avec l’implication personnelle du chef de l’Etat qui a du  solliciter les compagnies aériennes de notre voisin du nigéria. Avant  qu’on en arrive là, tout ce monde a passé plusieurs nuits à la grande mosquée de Zongo dans des conditions quasi inhumaines. Nombreuses sont des voix qui s’étaient levées pour condamner cette déviance. Les gens ont parlé d’une mafia dressée tout au long du processus de convoyage. C’est le moment de voir clair dans ce dossier sulfureux qui risque de faire tomber d’autres têtes. C’est d’autant plus vrai que certains députés ont déjà mené leurs enquêtes , ils détiennent  des informations  radioactives sur cette affaire et attendent le gouvernement de pied ferme sur cette question qui a trop fait couler d’encre et de salive.  Disons  que ce jeudi 8 décembre 2011 est celui des questions au gouvernement puisqu’après la questioin de l’honorable Malehossou, le gouvernement devra aussi se prêter à deux autres questions. Il s’agit de celle  relative à l’immortalisation des anciens présidents  Sourou Migan Apithy et Justin Tometin Ahomadégbé du député Maurice Lazarre Sèhouéto et une autre question du député Isidore Gnonlonfoun, président de la commission 5. Signalons à toutes fins utiles que le lendemain c'est-à-dire vendredi 9 décembre, la séance plénière se poursuit et sera consacrée à la mise en conformité de la proposition de loi portant  condition de recours au référendum. Pour rappel, il faut dire que la cours constitutionnelle avait déclaré l’article 6 de cette loi votée par les députés contraire à la constitution. En plus de cette mise en conformité,  l’ordre du jour  de cette séance plénière de vendredi contient  4  autres points.  il s’agit du projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de financement signé entre la République du Bénin et l’association internationale de développement (AID) dans le cadre du projet d’appui à la diversification agricole (PADA), le projet de loi portant autorisation de ratification du traité révisé de l’OHADA, signé au Québec, le 17 octobre 2008, le projet de loi portant autorisation de ratification du protocole portant statut de la cour africaine de justice des droits de l’homme, adopté à sharm El-Sheikh (Egypte), le 1er juillet 2008 et enfin le projet de loi portant autorisation de ratification de la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, adoptée à New-York, le 20 décembre 2006.  

 

Geoffroy Wusa

Publié dans Actualité

Commenter cet article