Protestation contre une prétendue suspension de la Rb : Des vice-présidents de l’Un désavouent Amoussou et consorts

Publié le par L'informateur

Au lendemain de la rencontre dite de vérité de la conférence des présidents de l’Un, il souffle un vent de protestation et de remise en cause systématique des instances dirigeantes de ce regroupement politique. En effet une bonne partie des vice-présidents de l’Union fait la Nation n’approuvent pas la supposée suspension de la Renaissance du Bénin (Rb) de l’union. Ils estiment que la rencontre du 21 juin n’a pu se tenir au point d’avoir un ordre du jour. Ils crient à une machination et expriment à travers un communiqué parvenu à notre rédaction leur frustration de n’avoir pas été associés à cette décision à la limite unilatérale. Une gifle somme toute au président de l’Un et à sa suite.

De même, le parti la Renaissance du Bénin se surprend d’apprendre par médias interposés que ce creuset dont elle est la génitrice doit poursuivre pour le moment ses activités sans elle.

(Lire les deux communiqués)

 

Lettre de certains vice-présidents de l’UN au président Bruno Amoussou

Cotonou, le 23 juin 2011

 

A

Monsieur le président de l’Union fait la nation

 

Objet : Protestation

 

Monsieur le président,

Grand a été notre étonnement de recevoir par mail, un communiqué signé du coordonnateur général de l’Union fait la nation, Monsieur  Kolawolé Idji faisant référence à une délibération sur ordre du jour de la conférence des présidents du 21 juin  2011, délibération portant sur une prétendue suspension de la Renaissance du Bénin.

Monsieur le président, nous voudrions attirer votre attention sur le fait que :

1- la conférence des présidents du 21 juin 2011 n’a pu se tenir au point de communiquer un ordre du jour ;

2- la question de la suspension de la Renaissance du Bénin de l’Union n’a donc pas été mise en délibération.

Dans ces conditions, vous comprenez notre frustration quant aux comportements du genre, lesquels mettent manifestement à  mal, la cohésion au sein de l’Union fait la nation et risque de décevoir à terme les espoirs légitimes de nos populations qui aspirent à une consolidation de l’Union.

Par conséquent, nous, signataires de la présente, exigeons du coordonnateur général de l’Union, des excuses publiques pour mépris, violation des textes et haute trahison.

 

Ont signé pour le :

  

RBNV : VIDEGLA Auguste

MARCHE : DANSOU DOSSA Félix

AAR : HOUNGUE Jean Baptiste

URD-A3F : DOHOU Hontongnon  

UBF : GANDAHO Joseph Innocent

RDL Vivoten : GUEDOU Antoine

AFC : Augustin GBAGUIDI

Communiqué de presse  de la Renaissance du Bénin

Le mardi 21 juin 2011, la délégation de la Renaissance du Bénin composée du vice-président Epiphane Quenum et de l’Honorable Francis Loko, s’est présentée à la réunion de la conférence des présidents de l’Union fait la nation,  convoquée  en son siège de Fifadji à 17 heures.

Après que les membres présents et représentés aient attendus près de 2 heures, il a été substituée à cette séance,  une suite de concertations des vice-présidents avec le président de l’Union entouré pour la circonstance du président Adrien Houngbédji et du coordonnateur général, Idji  Antoine Kolawolé.

La délégation de la RB appelée aux environs de 19heures 30 pour la même opération dans le bureau du président de l’Union, a été informée par le président de l’Union du souhait des autres membres de la conférence des présidents d’obtenir de la RB, des clarifications sur sa position actuelle. L’autre souhait  issu des  concertations, est que la délégation de la  RB soit conduite par son président Léhady Vinagnon Soglo.

En réponse, la délégation de la RB a suggéré au président de l’Union, la mise sur pied d’un comité de conciliation pour aplanir les divergences. Aussi, la RB a proposé que soit fait à cette même séance, le bilan de la gouvernance de l’Union ainsi que de ses résultats électoraux.

L’idée de mise sur pied d’un comité de conciliation a été retenue alors que celle relative au bilan a été  rejetée par le président Amoussou.

La concertation avec la RB a été levée aux fins de permettre au président de l’Union d’aller informer les autres membres de la conférence des présidents restés dans  la salle et de demander le renvoi de la réunion à une date ultérieure pour des ajustements de calendrier avec la direction de la RB.

Tels sont les faits. La RB s’étonne alors de tout ce qui s’est dit dans la presse le lendemain au sujet de sa prétendue suspension de l’Union fait la nation. Toute chose qui relève de la manipulation de l’opinion et de l’affabulation.

 

Fait à Cotonou, le 23 juin 2011

Le Vice-président de la Renaissance du Bénin

Epiphane Quenum

 

Publié dans Politique

Commenter cet article