Prochaines élections de 2011 : L’opposition va perdre le contrôle de la Céna

Publié le par L'informateur

Tout est fini pour que les 9 représentants du parlement soit répartis selon le schéma 4 représentants pour la mouvance et 5 pour l'opposition. C'est du moins ce qu'il convient de conclure après la recomposition des groupes parlementaires au parlement hier. Le fait marquant de cette recomposition reste et demeure le revirement spectaculaire du premier secrétaire parlementaire, l'honorable Dahissiho Joachim qui a démissionné du groupe parlementaire G13 pour rejoindre l'un des deux  groupes parlementaires  fcbe restants. Mais avant cela, beaucoup d'autres démissions sont survenues. L'autre fait marquant est la réduction des groupes parlementaires de 9 à 5.  Il s'agit des 2 groupes parlementaires Fcbe de Sylvain Zohoun  et de Yoto Sagui pour le compte de la mouvance et ceux du G13 de Issa Salifou, du Prd-Prs de Augustin Ahouanvoébla et celui de Add Nation et Développement de Rosine Soglo pour le compte de l'opposition. En tant que tel, avec le renfort de Dahissiho, la mouvance parlementaire  s'élève à 34 députés répartis dans deux groupes parlementaires à raison de 17 par groupes et l'opposition, jusqu'à preuve de contraire se retrouve à 49 députés répartis dans les trois groupes parlementaires selon 17 pour deux groupes parlementaires et 15 pour le troisième. A partir de ce moment, quel qu'en soit la clé de répartition sortie, le partage qui s'impose si l'on doit tenir compte de la configuration des groupes parlementaire reste 4 pour la mouvance et 5 pour l'opposition selon la formule du fort reste. Mais la commission des lois a le dernier mot et c'est ce matin qu'elle va se réunir pour statuer conformément à la décision de la plénière d'hier. Les députés sont convoqués ce jour à partir de midi pour continuer les travaux de désignation de leurs représentants.


Yayi  en passe de contrôler la Céna

Si le tableau ne change pas, le chef de l'Etat pourrait contrôler la céna en plus de la cour constitutionnelle. C'est d'autant plus vrai que la loi portant règles générales des élections lui donne 1 représentant. Si cela s'ajoute aux probables quatre représentants du parlement et il arrive à maitriser la désignation du représentant de la société civile, le jeu est fait. Il aurait au total 6 représentants contre 5 pour l'opposition sur les 11 membres de la cena. L'opposition n'a certainement pas encore dit son dernier mot. Tout peut encore se passer. Les précisions vont commencer après la plénière d'aujourd'hui.

Géoffroy Wusa

Publié dans Politique

Commenter cet article