Prise de fonction des auditeurs internes : Les Dg des sociétés d’Etat marqués à la culotte depuis hier

Publié le par L'informateur

La mission à eux assignée est on ne peut plus claire. Les  intendants militaires qui font office d’auditeurs internes dans les entreprises publiques et semi-publiques que sont la Sonacop, la Sbee-Soneb, la Sonapra, le Port, la Sogema, la Sobemap, la Cnss, le Cncb, l’Opt-Bénin Télécom-Sa, l’Onab,  la Loterie nationale, etc, sont, à en croire le président Boni Yayi, l’œil du pouvoir public au sein de ces structures d’Etat. Ils doivent rendre compte de ce qu’ils verront ou constateront dans le fonctionnement des sociétés d’Etat directement  au président de la République qui se chargera à son tour de prendre les dispositions convenables à l’option de la refondation qu’il prône dans le cadre de son second quinquennat. Ce rôle de vigile dévolu aux auditeurs internes en vue  de l’amélioration de la gouvernance dans ces structures qui brassent les fonds publics a démarré depuis hier, lundi 25 juillet 2011. C’est en effet ce lundi que les intendants militaires ont pris officiellement service dans les sociétés dans lesquelles ils ont été affectés. Et à revisiter le cahier de charges de ces derniers, on peut bien dire que le marquage à la culotte a démarré depuis hier. En effet, que doivent-ils voir ou chercher à voir  dans les entreprises publiques et semi-publiques cuitées supra ?

Selon les termes utilisés par le chef de l’Etat la semaine écoulé au cours d’une rencontre qu’il a eue à la présidence de la République avec ses «missionnaires», les auditeurs internes des sociétés d’Etat doivent veiller à vérifier la fiabilité  et le caractère exhaustif des informations que les responsables de la société où ils travaillent envoient à leur ministre de tutelle ; donc au gouvernement. Leur travail consiste à assurer la surveillance économique dans les structures où ils sont délégués. Tout en précisant que les auditeurs internes ne sont pas au-dessus des Directeurs généraux des sociétés d’Etat, le président de la République a néanmoins insisté sur la nécessité pour les intendants militaires d’être  forcément présents et aux aguets dans les sociétés d’Etat.

Ils doivent aussi veiller à la mise en œuvre de la régularité des politiques, plans et procédures exigés pour le bon fonctionnement de ces sociétés. Ils exigeront l’utilisation à bon escient des ressources allouées aux responsables desdites sociétés. Ils devront veiller à la mise en œuvre correcte des décisions prises par les conseils d’administration et contribuer à la protection du patrimoine de ces sociétés. Ils doivent veiller au respect strict des délais exigés pour servir la clientèle.

Dans cet ordre d’idées ils doivent procéder à l’analyse des causes des contre-performances (au cas échéant) de la société ; procéder à l’analyse des charges par rapport aux chiffres d’affaires de la société. Ils devront  par ailleurs faire l’analyse des salaires de base, des primes et autres indemnités des personnels de la société qu’ils sont chargés de surveiller.

Au-delà de la gestion économique des sociétés, les auditeurs internes ont pour mission de surveiller la présence au poste et l’exactitude des fonctionnaires à leurs postes. Une mission somme toute qui ne sera une sinécure, ni pour les auditeurs, ni pour les audités.

Ignace SOGLO

Publié dans Actualité

Commenter cet article