Présidentielle 2011 : Le député Fcbe Aho lâche Yayi pour Bio Tchané

Publié le par L'informateur

Pendant longtemps, l’honorable Eloi Aho a cessé de briller aux couleurs des « cauris ». Mais il est resté aussi longtemps sous le masque. Un masque qu’il a fini, dimanche 19 décembre, par ôter. Il est clair que le député Fcbe a lâché Boni Yayi pour Abdoulaye Bio Tchané dans le cadre de la présidentielle de mars 2011.

« Je ne peux pas tout le temps  soutenir le mensonge. Où sont les routes qu’on nous a promises ? Le chef de l’Etat n’a pas tenu ses promesses. Si je vous présente quelqu’un, prenez-le. Voici l’homme qui a signé l’Archa pour le développement d’Abomey. Abt, 2011 ! », s’exclame Eloi Aho.

Une telle déclaration ne prête pas à  confusion. Le seul et unique député Fcbe de la 23ème circonscription électorale du Zou a tourné dos au président de la République. Un revirement perceptible. Ces temps-ci, les prises de position du prince de Sonoun à l’Assemblée nationale sont diamétralement opposées aux idéaux des « cauris » qui soutiennent les actions du docteur Boni Yayi. Bien que l’honorable Eloi Aho soit du parti-Etat, il  ne cesse de se rallier à l’opposition pour rejeter les projets de loi émanant de l’exécutif.

Vu la foule immense sur l’esplanade de la cour du palais du chef canton Aho, le président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) a manqué de mots pour témoigner toute sa gratitude à l’organisateur principal. « La culture est le socle du développement. Je suis venu assister à la clôture du festival du Dahomey. Et j’ai dit, je ne peux pas venir à Abomey sans passer vous saluer. Mais ce que je viens de voir ici est étonnant. Je constate que nous pouvons faire beaucoup de choses ensemble. L’emploi aux Zémidjan, aux jeunes, la  construction des écoles, des centres de santé, des routes et la réhabilitation des palais royaux, c’est ça qu’il est question. Et je compte sur vous pour le faire », lance Abdoulaye Bio Tchané à l’assistance. Les jeunes, les femmes et les vieux présents ont accueilli ces propos de l’ancien ministre des finances du général Mathieu Kérékou avec un tonnerre d’applaudissements. Ils ont pris l’engagement de travailler aux côtés du président de la Boad dans la perspective de la présidentielle prochaine.

 

Bio Tchané fait ministre plénipotentiaire

Unanimement, les chefs canton de Sonoun Dah Aho, de Zogbodomey Dah Zodéhougan, de Tindji Dah Dègan et Dah Sagbadjou d’Abomey ont fait Abdoulaye Bio Tchané ministre plénipotentiaire d’Abomey sous le nom fort de  « Ahotonnagnon ». Le père du député Aho a porté au ministre plénipotentiaire son accoutrement. Il a reçu un chapeau sur la tête, des perles au cou, un recarde sur l’épaule, un gros pagne sur le corps et des sandalettes aux pieds. Tout ceci a été accompagné d’une cérémonie traditionnelle digne du nom. Suite à son habillement, Bio Tchané est allé prendre siège au milieu de ses pairs, les chefs canton. Il a reçu une pluie de bénédictions.

 

Le périple de Bio Tchané

La journée du dimanche n’a pas été du tout repos pour le président de la Boad. Accueilli en triomphe à Soglogon par les « Zémidjan », Bio Tchané est allé faire le dépôt de gerbe au mausolée du roi Béhanzin. Il s’est rendu au palais central au musée historique pour présenter ses civilités au roi Agoli-Agbo. Le maire d’Abomey Blaise Ahanhanzo Glèlè et l’imam central de Zongo d’Abomey El Hadj Hamadou Nondichao ont reçu la visite de Bio Tchané, André Dassoundo, Walis Zoumarou, Amissétou Affo Djobo, Luc da Matha et consorts.  Le clou du périple a été l’accueil triomphal de la délégation au palais Aho de Sonoun.

Aziz IMOROU

Publié dans Politique

Commenter cet article