Pour laxisme : Le commissaire de Porga Koukponou limogé

Publié le par L'informateur

Le ministre de l’intérieur Benoît Dègla a relevé, vendredi 15 juillet,  le commissaire de Porga Siméon Koukponou  de ses fonctions.

Le commissaire spécial de la commune de Porga tombe de son piédestal. Siméon Koukponou est démis de ses charges. La raison évoquée est claire.

En effet, depuis quelques semaines, le commissaire limogé se livre à un acte peu catholique. Il lui est le laxisme à l’égard de ses agents convaincus du rançonnement des usagers. Ce qui lui a coûté son poste de commissaire spécial de la ville frontalière  bénino-burkinabé. Une ville qui est réputée comme une zone de la fraude douanière et du rançonnement policier.

En 2007,  cette  commune du département de l’Atacora/Donga a défrayé la chronique au sujet de la  fraude douanière. Beaucoup de camions chargent au port de Cotonou des marchandises en partance, dit-on, pour le Burkina Faso. Mais ces marchandises n’atteignent jamais le pays de Thomas Sankara. Les camions se retournent à la frontière  pour déverser leurs contenus sur le territoire national avec la complicité des douaniers et des policiers. 

En son temps, le receveur de la douane de cette  commune frontalière a été relevé purement et simplement de ses fonctions   pour la fraude douanière. Mais aujourd’hui, le commissaire spécial de la même ville a été limogé pour la clémence à l’égard de ses agents qui s’adonnent au rançonnement. Un motif semblable à l’autre.

Le ministre de l’intérieur Benoît Dègla a mis fin, en tout cas,  aux opérations de rançonnement en sacrifiant  le commissaire Siméon Koukponou qui laisse le mal perdurer.

Aziz IMOROU

Publié dans Actualité

Commenter cet article