Politique nationale : Le Psd à la croisée des chemins

Publié le par L'informateur

Le Parti social-démocrate (Psd) tient, demain, un congrès extraordinaire à Cotonou. Il n’est pas exagéré de dire que la formation politique de Bruno Amoussou est à la croisée des chemins.

Nul ne peut prétendre connaître ce qui va sortir du congrès du Psd. Beaucoup continuent de s’interroger sur les décisions qui vont être prises au cours de cette rencontre de vérité de ce parti.

Un congrès du Parti social-démocrate ne peut passer sous silence en cette période post-électorale. Et une série de questions trottine l’esprit des congressistes ou non. Seulement parce que le parti va prendre un nouveau départ sur l’échiquier politique national.

Primo, il est question de la succession à la tête du parti. Si une frange des militants est pour le départ du leader charismatique, beaucoup sont pour son maintien. Les uns et les autres ont leur raison. Mais Bruno Amoussou va-t-il céder place à Emmanuel Golou ? Rien n’est plus sûr. Et rien n’est moins sûr.  Toujours est-il que le suspense demeure entier.

Secundo, le Psd est un maillon de l’Union fait la nation (Un) au même titre que la Renaissance du Bénin (Rb), le Parti du renouveau démocratique (Prd), le Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep), la  Force clé et d’autres partis. Ils ont soutenu  Adrien Houngbédji qui a échoué à la présidentielle écoulée. Mais  une fois réélu, Boni Yayi a tendu la main à l’opposition. Seul, le parti de Léhady Soglo  accepte de travailler avec le chef de l’Etat en allant au gouvernement. Est-ce que le Psd va-t-il emboiter les pas à la Rb ? On ne peut pas le dire.

Tercio, le Benin sort deux élections. La présidentielle et les législatives. Si la première concerne l’Un, les secondes prennent en compte le Psd.  Le parti de Bruno Amoussou a fait une contre-performance. Il a obtenu, en 2007, 8 députés dans son fief électoral. Mais, il a dégringolé  aux législatives de 2011 avec 3 élus parlementaires. Les « cauris » de Boni Yayi se sont enracinés dans le Mono/Couffo du Psd. Un tel  premier congrès extraordinaire va-t-il permettre au Psd de prendre de meilleures décisions ? Seuls, les congressistes peuvent le dire.

Eu égard à tous ces paramètres, les différents délégués attendus sont  appelés à sortir le grand jeu pour la survie du Parti social-démocrate. Le leader du Psd va-t-il étonner les uns et les autres ?

Aziz IMOROU

Publié dans Actualité

Commenter cet article