Politique nationale : La Rb accepte la main tendue de Yayi

Publié le par L'informateur

Dans un discours prononcé à la veille de l’installation des députés de la 6ème législature, le président Boni Yayi a réaffirmé sa volonté de décrisper l’atmosphère politique nationale, histoire d’avoir un second quinquennat apaisé, moins tumultueux que le premier. A l’occasion, il a réitéré son engagement d’ouverture aux autres forces politiques en vue de traduire dans la réalité son projet de refondation. Pour Boni Yayi donc, les hostilités sont terminées. Et il va falloir se donner la main pour l’effectivité du développement du Bénin. Il s’agit là d’un appel pressant de la Haute autorité. Cet appel a été entendu par la Renaissance du Bénin qui, en marge de l’élection des membres du bureau de l’Assemblée nationale, a fait un pas géant qui traduit à maints égards son acceptation de la main tendue de Yayi. En effet, bien qu’étant une force influente du bloc l’Union fait la Nation, la Rb a fait son entrée dans le bureau composé dans sa grande majorité de députés acquis à la cause du pouvoir en place. La Renaissance du Bénin, une fois encore, a prouvé sa bonne foi de participer  à la construction de l’édifice nationale. Un exemple à suivre par les autres forces politiques de l’UN. Celles-ci, plutôt que de considérer ce ralliement  de la Rb à la mouvance parlementaire comme une trahison, doivent lui emboîter le pas. C’est à ce prix et à ce prix seulement que la jarre du roi Ghézo, symbole de l’Union fait la Nation pourrait être utile pour le peuple qui, moins que la politique politicienne a soif du développement.

Le moins qu’on puisse souhaiter est que la volonté d’ouverture ne soit point un marché de dupe et que le Bénin se porte mieux que par le passé.

Ignace SOGLO

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article