Pascal Todjinou, à propos de l’affaire disparition d’Urbain Dangnivo : « Le chef de l’Etat nous a dit comme à son habitude qu’il n’est pas informé… »

Publié le par L'informateur

« Ah bon ! Il travaille où ? Comment il s’appelle même ?... » Ce sont là les premiers mots qu’aurait prononcés le chef de l’Etat, le jeudi 2 septembre 2010, lors de l’audience qu’il a bien voulu accorder, sur leur demande expresse, aux responsables syndicaux sur le dossier disparition mystérieuse de Urbain Dangnivo, cadre du ministère de l’économie et des finances. A travers le point effectué hier, à la Bourse du travail, à ses camarades de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb), Pascal Todjinou, président de cette confédération, a marqué son indignation de constater une fois encore que la  disparition de M. Dangnivo, ce cadre émérite du ministère des finances qui gère par-dessus le marché, un grand projet pour le compte de l’Etat, soit étrange à la Haute autorité plus de deux semaines après. « … A la question de savoir si le président de la République est au courant de la disparition de Dangnivo, il nous a dit, comme à son habitude, qu’il n’est pas informé ; que c’est seulement hier (mercredi dernier, Ndlr) qu’on lui a fait un compte rendu sur le dossier… », s’est offusqué Pascal Todjinou avant de poursuivre : « Il s’agit de la disparition de Urbain Dangnivo, un haut cadre du ministère des finances très effacé, qui ne parle pas. Et si c’était moi qui parle beaucoup, qu’est qu’on allait dire ? On dirait que ça fait un ennui de moins… », ironise-t-il. La Cgtb dit qu’elle rendra responsable le gouvernement du changement de la mort de Dangnivo comme il l’a rendu responsable de l’affaire Icc-Services. Elle invite donc ses syndiqués et toutes les personnes éprises de paix, de démocratie et de justice à sonner la grande mobilisation pour que Urbain Dangnivo soit retrouvé et qu’il ne connaisse pas le même sort que l’ex sous-Préfet  Pamphile Hessou et le Juge Coovi.

Il faut signaler que le Sg Todjinou a profité de cette occasion pour faire le compte rendu de la tournée que les responsables de cette confédération syndicale ont faite à travers les 12 départements du pays. On y retient que la Cgtb a installé ses points focaux composés chacun de 21 membres dans tous les départements du pays.

I.S

Publié dans Actualité

Commenter cet article