Organisation de la présidentielle de 2011 : La liste transmise à la Céna

Publié le par L'informateur

Chose promise chose due. Bako Arifari a remis hier 20 février la Liste Electorale Permanente Informatisée (Lépi) au président de la Céna, Joseph Gnonlonfoun. C’était en présence d’Albert Tévoédjrè, le médiateur de la République et de certains candidats à l’élection présidentielle du 06 mars. Selon les chiffres énoncés par Bako, il y a eu 3 506 715 enrôlés de 18 ans et plus vivant sur le territoire national et 13 861 enrôlés de la diaspora. Au total ce sont 3 520 576 Béninois qui auront le droit de voter le 06 mars. Ils seront répartis en 5 617 centres de vote et auront la possibilité d’exprimer leur vote dans 13 435 bureaux de vote. « Mission accomplie » a dit Arifari Bako en remettant le lot griffé Lépi au président Gnonlonfoun. (Lire la réaction du collectif des 11 candidats qui avaient suggéré le report du scrutin pour crédibiliser la liste)

 

Claude ALOFA

 

COMMUNIQUE DU COLLECTIF DES ONZE CANDIDATS A L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE MARS 2011

Le jeudi 17 Février 2011, un collectif de onze candidats à l’élection présidentielle de mars 2011 s’est réuni à l’hôtel NOVOTEL ORISHA de Cotonou. Suite à un  examen minutieux du processus électoral, le collectif a demandé le report de quelques semaines de l’élection présidentielle pour tenir compte de graves insuffisances constatées.

Il ressort de cette analyse que la campagne allait commencer sans que la Liste Electorale Permanente Informatisée ne soit prête et que les cartes électorales, n’aient été distribuées.

De plus, même si la LEPI était disponible, comme prévu le 20 février 2011, elle va exclure plus de un million trois cent mille de nos concitoyens soit plus du tiers du corps électoral.

Alors que la loi prévoit que la distribution des cartes électorales s’opère sur une période de quinze jours, la CPS/LEPI et la CENA confessent que cette opération ne durera pas plus cinq jours, ce qui constitue une nouvelle violation flagrante de la Loi, préjudiciable au corps électoral.

Ainsi déroulé, le processus ne laisse aucune possibilité au Partis politiques et aux candidats pour vérifier la fiabilité de la liste, ni par une expertise locale encore moins par une expertise internationale.

Par ailleurs, il est à noter que les démembrements de la CENA sans lesquels on ne peut parler de processus électoral ne sont toujours pas encore installés.

Malgré sa demande de report, la Commission Electorale Nationale Autonome a officiellement lancé la campagne électorale le vendredi 17 Février 2011 à 00 heure.

Le collectif des onze candidats annonce qu’il prendra part à cette campagne qui lui donne l’occasion d’expliquer à nos compatriotes toute la gravité du processus en cours.

Il maintient sa demande de voir prendre en compte ses exigences avant le vote.

Il tiendra la CPS/LEPI, la CENA et le Gouvernement pour responsables des déconvenues qui pourraient intervenir ultérieurement au cours du processus électoral.

 

Fait à Cotonou le 20 Février 2011,

Pour le Collectif,

 

Le Président Prudent Victor TOPANOU

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article