Nouvelle motion des cotonculteurs sur l’absence d’intrants : Sabaï Katé pourra t-il sauver la campagne cotonnière 2012-2013

Publié le par L'informateur

Pour éviter au Bénin une année blanche, les producteurs du coton, face à la difficulté persistance d’approvisionnement en coton sont allés rencontrer le vendredi 06 avril 2012 le ministre de tutelle, Sabaï Katé. Une rencontre qui a permis à la délégation des cotonculteurs d’adresser à l’endroit du gouvernement une nouvelle motion dans l’espoir de sauver ce qui peut encore l’être au titre de la campagne cotonnière 2012-2013.

La campagne cotonnière 2012-2013 pourra-t-elle être sauvée ? C’est la question qui agite les lèvres lorsqu’on consulte la plupart des acteurs de ce sensible secteur. La question se pose, davantage lorsqu’on sait que si rien n’est fait d’ici vendredi prochain, c’est-à-dire le 13 avril 2012, plus aucun n’espoir n’est permis. On comprend alors pourquoi des responsables de producteurs de Coton ont décidé de « ne pas mourir en silence ». Aussi, une délégation des cotoncluteurs a-t-elle décidé de sauver ce qui peut encore l’être. Elle a alors rencontré  le vendredi 06 avril, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Sabaï Katé. Cette forte délégation est allée exprimer à nouveau à l’autorité son inquiétude par rapport à la situation qui prévaut actuellement dans le secteur, notamment le retard dans le dépouillement de l’appel d’offres pour la livraison  des intrants pour le compte de la campagne 2012-2013.

"Plus les jours passent, plus l’inquiétude des producteurs augmente" a fait observer au sortir de l’audience avec le ministre Sabaï Katé, le président du Comité consultatif national des producteurs de Coton (Ccnpc) Bio TOUROU GOUDA BANI. Comme on peut le constater, le désarroi des cotonculteurs était total. "S’achemine-t-on vers une année sans campagne cotonnière ?   Si rien n’est fait au plus tard le vendredi prochain (13 avril2012), nous allons assister à une année blanche pour le coton», a reprécisé le président du Ccnpc. Le 13 Avril,  c’est le délai fixé par le ministre pour la résolution du problème, un délai assez limité selon les producteurs. Cela, au regard du calendrier de la campagne cotonnière. "Six mois déjà que dure la procédure d’approvisionnement en intrants. 6 mois pour 6 programmes de traitement cotonnier dont aucun n’a abouti" s'inquiète le président des producteurs de coton. Or pour la campagne écoulée, rappelle t-il, la  procédure d’approvisionnement en intrants  des producteurs et la fixation  des prix d’achat de coton graine avait été bouclé le 27 janvier  2011.

Alors question : pourquoi cette année rien ne bouge jusque là ? C’est également le lieu de préciser qu’entre temps,  une lettre du MAEP demandant une prorogation du délai d’ouverture des offres jusqu’au 13 avril prochain pour la recherche  d’éventuel meilleur opérateur pour la fourniture des intrants a une nouvelle fois plombé la procédure. Ceci sème la confusion dans le rang des producteurs.

Désormais, une nouvelle motion a été rendue publique à l’issue de la rencontre avec le ministre Sabaï Katé. Les producteurs de l’or blanc, à travers cette seconde motion, plaide pour que le président de la République s’implique personnellement afin qu’on évite au Bénin par ces temps de crise économico-sociale, une année blanche dans le secteur cotonnier.

Lire l’intégralité de la nouvelle motion

2ème  motion des producteurs de coton au Maep

- Octobre 2011 à Avril 2121 ça fait six(6) mois déjà, que dure la procédure d’approvisionnement en intrant des producteurs pour la campagne 2012-2013 ;

- Nous totalisons déjà six(6) programmes de traitement du cotonnier pour la même période, ce qui à notre niveau est source de confusion, d’énorme stress et d’inquiétude ;

- qu’il vous souvienne qu’en 2011 la procédure d’approvisionnement en intrants des producteurs et la fixation des prix d’achat de coton graine aux producteurs a été bouclé le jeudi 27 janvier 2011. Ce qui justifie nos profondes inquiétudes.

- L’élaboration du cahier des charges avec un problème sur apparemment le programme de traitement, et beaucoup d’invitation du comité ad hoc sans assurance de la commande des intrants  nous font craindre une éventuelle année blanche de production de coton pour la campagne 2012- 2013; nous rappelons encore une fois, jamais observée depuis l’indépendance de notre pays.

- Nous constatons avec amertume aujourd’hui 06 avril 2012 qu’au lieu d’ouvrir les offres, une lettre signée du MAEP demande de proroger le délai encore d'une semaine pour la recherche d’éventuel meilleur Opérateur Economique capable de nous fournir les intrants et qui ne s'est pas manifesté depuis le début de la procédure, il y a six (6) mois, tous les appels d'offres ayant un caractère international.

- Nous sollicitons encore une fois le concours de tout le Gouvernement, du MAEP et du Président de la République de nous garantir la fourniture en quantité, en qualité et à temps des intrants coton.

 

Non à la campagne 2012 - 2013 blanche de coton!

Non à la campagne 2012 - 2013 blanche de coton!

Non à la campagne 2012 - 2013 blanche de coton!

 

Fait à Cotonou, le 06 Avril 2012

Pour les producteurs,

Le président du CCNPC

Publié dans Actualité

Commenter cet article