Non livraison de tables et bancs pour équiper deux amphis à l’Uac : Qui en veut vraiment aux étudiants ?

Publié le par L'informateur

On commence par se faire une idée claire de ceux qui se préoccupent très peu des doléances des étudiants de l’Université d’Abomey-Calavi. Les derniers agissements au sommet de ce haut lieu de savoir viennent comme pour démasquer ceux qui en veulent vraiment aux étudiants. En effet, face aux revendications pressantes d’amphithéâtres par les étudiants de l’Uac, le ministre François Abiola a effectué vendredi dernier une descente sur le terrain pour constater de visu les goulots d’étranglement relatifs à ces projets inachevés sur le campus, projets qui suscitent la colère des étudiants. La première autorité du département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a cru avoir dénoué l’écheveau en donnant des instructions dans le sens de débloquer illico les 26 millions Fcfa aux prestataires afin que les tables et bancs soient livrés pour rendre disponibles les deux amphis au plus tard le 12 juin prochain. Mais c’est compter sans la négligence au sommet de l’administration universitaire d’Abomey-Calavi. Plutôt que de s’empresser pour les formalités d’usage en vue de permettre la pleine jouissance des amphis aux étudiants, le Recteur Norbert Cossi Awanou a abandonné tout pour se taper une mission à Ouagadougou. Il n’a pas signé le chèque préparé à cet effet par son Comptable suite à la facture déposée par le prestataire. Le premier responsable de l’Uac semble ne pas voir l’urgence de la signature de ce chèque. Et ce faisant, il a montré qu’il n’a cure de la grogne des étudiants avec en toile de fond la réclamation des amphithéâtres et la paralysie des activités universitaire. On espère que le temps va lui faire entendre raison afin qu’il joue sa partition dans l’apaisement de la tension estudiantine dont les bases ont été déjà jetées par le ministre François Abiola.

Vivien MITCHAÏ

Publié dans Actualité

Commenter cet article