Lepi/ Conclusions du dialogue politique au chef de l’Etat : Yayi rassure Zinsou et Soglo

Publié le par L'informateur

Les anciens présidents de la République, Emile Derlin Zinsou et Nicéphore Soglo, ont présenté, samedi 26 février à la Marina, les conclusions issues du dialogue politique à Boni Yayi, chef de l’Etat, qui les a rassurés.

En effet, les imperfections liées à la Liste électorale permanente informatisée (Lepi) vont être corrigées pour la prise en compte de tous les électeurs dans le cadre la présidentielle. «  Je voudrais rassurer les uns les autres.  Il faut une loi dérogatoire pour que tous ceux qui sont exclus soient intégrés.  Et cela est indispensable. », rassure Boni Yayi, chef de l’Etat.

En tout cas, Emile Derlin Zinsou, ancien chef de l’Etat, ne souhaite pas le contraire. « Nous avons présenté les conclusions de nos séances au chef de l’Etat. Tout le monde est d’accord que tous  ceux qui sont exclus soient intégrés. Il faut  que les députés prennent une loi rectificative pour la possibilité d’intégrer toutes les personnes. Bako a été instruit pour prendre en compte tout le monde. », précise-t-il sans détours.

Il en est de même pour Nicéphore Soglo, premier président du renouveau démocratique au Bénin.  « Il faut que le législateur vote une loi dérogatoire. Et que d’ici lundi tout soit bouclé. On n’a pas  fait la Lepi pour que les gens ne puissent pas voter. Il faut que les techniciens  puissent intégrer toutes les personnes exclues. Le superviseur a dit qu’il lui faut des moyens qui s’élèvent à un milliard de francs environs. », souligne Nicéphore Soglo.

En somme, la balle est dans le camp des 83 députés de l’Assemblée nationale et surtout des 7 sages de la Cour constitutionnelle pour la prise en compte de plus d’un million d’électeur exclus de la Lépi. Une telle condition est sine qua non pour une élection apaisée, libre et transparente au Bénin. Il faut rappeler que  les anciens présidents ont initié, la semaine écoulé, un dialogue politique à Novotel. L’audit de la Lepi et  le vote d’une loi  pour l’enregistrement des exclus sont les grandes propositions issues dudit dialogue.

Aziz IMOROU

Publié dans Actualité

Commenter cet article