Léhady Soglo draine du monde pour le candidat

Publié le par L'informateur

Adrien Houngbédji est de retour sur le terrain. Après s’être battu pour que tous les Béninois puissent avoir le droit de vote, le candidat a repris contact avec ses électeurs. Pour ce retour c’est Léhady Soglo, directeur de campagne du candidat unique de l’Union fait la nation qui a désigné le point de chute. Ainsi, les 23ème et 24ème circonscriptions, fiefs habituels de la Renaissance du Bénin (Rb) qui ont eu l’honneur de recevoir le candidat Houngbédji. Vendredi et samedi dernier, les populations du plateau d’Abomey ont accueilli en pompe Adrien Houngbédji. Djidja, Abomey, Agbanyizoun et Bohicon ont sorti massivement leurs habitants vendredi pour déclarer leur soutien à Me Adrien Houngbédji. Et samedi ce sont les villes de Zogbodomey, Zakpota, Covè et Houinhi qui ont ouvert leur cœur à Adrien Houngbédji.

A Djidja, malgré le soleil de plomb qui éclairait la commune de Djidja, ses filles et fils n’ont ménagé leur effort pour témoigner leur soutien indéfectible au candidat unique de l’Un, Adrien Houngbédji. La mobilisation était vraiment digne du grand regroupement politique qu’est l’Union fait la Nation. Venus de tous les hameaux de la commune, ils étaient  très nombreux à réserver un accueil triomphal à leurs hôtes et plus particulièrement au candidat Me Adrien Houngbédji et aux leaders des partis majoritaires de la zone qui le soutiennent. Pour agrémenter la séance, il y eut beaucoup de déclarations de soutien. Le bal des allocutions a été ouvert le président du comité d’organisation, Mr Léopold DJODJO. Dans son propos il a rappelé la kyrielle de promesses non tenues par le régime du changement. Il a par ailleurs invité les populations de la plus grande commune du Zou, la commune de Djidja, à voter massivement Me Adrien Houngbédji aux imminentes élections présidentielles. A son tour, le maire Placide Avimandjènon  aussi a abondé dans le même sens. Le directeur national de campagne, Léhady Soglo va aller plus loin. Il demùandera aux populations de Djidja que le développement de leur commune sera booster par l’ascension de Adrien Houngbédji à la magistrature suprême. Il ajoutera son appel à toutes les populations du Zou à désillusionner certains candidats concurrents qui continuent de se nourrir  d’espoir malgré l’évidence. Ce n’est qu’après ces discours et une animation fortement ovationnée assurée de mains de maître par Dah Houawé junior et l’artiste chanteur TOKPON, que le candidat a prononcé son allocution.

Dans toutes les autres villes du plateau, le protocole a été presque le même et  à chaque fois dans une grande ambiance de meeting de campagne politique. cette tournée aura permis la mise en valeur de beaucoup d’artistes qui ont profité de la période de campagne électorale et surtout du thème de campagne de l’Un.  Ce fut particulièrement le cas de l’artiste chanteur TOKPON qui a de par sa belle voix décrypté le mauvais bilan de Yayi. La tombée de la nuit n’a pas découragé les populations d’Agbanyizoun et de Bohicon qui sont restées longtemps à attendre leur candidat. Le clou de cette sortie de week-end a été l’entrée en campagne de l’ancien ministre de Yayi, Armand  Zinzindohoué qui dans son propos a invité tout le Zou à  voter massivement Adrien Houngbédji.

Pour démentir des rumeurs malveillantes, il a été fait appel au témoignage du Pasteur Adjahatodé Sébastien de l’Assemblée des disciples du Christ. Le pasteur  a fustigé les intoxications du camp du chef de l’Etat selon lesquelles les églises évangéliques seront fermées si l’Un venait au pouvoir. Nous sommes avec HOUNGBEDJI et nous resterons, a-t-il dit précisant pour la circonstance que celui qui assure la sonorisation de tous les meetings du président Houngbédji est un pasteur évangéliste. Le président Houngbédji revenant lui-même sur ces intox a indiqué que le Bénin est une République laïque et que c’était déjà une aberration que le Chef de l’Etat se mêle des religions.

A Covê, les populations ont promis 100% au candidat de l’Un. A cette étape il y eut la présence remarquée de Joseph GANDAHO, président de l’UBF. A Zogbodomey, le fils du terroir,  Désiré Vodonon a été simplement très clair, ils ne sont pas derrière Houngbédji. Ils l’ont choisi et sont avec lui, ensemble, pour une razzia de vote dans le Zou et dans tout le Bénin.

En somme, la tournée du Zou du candidat de l’Un a été une démonstration de force jamais réalisée par un candidat. L’absence du Président Nicéphore Soglo pour des raisons liées à son implication dans la médiation Zinsou n’a rien enlevé à la ferveur. Léhady, Sêhouéto, Malehessou, l’ensemble des maires dont Blaise Ahanhanzo, Luc Atrokpo et les autres, l’ensemble des leaders politiques de la région proches de l’Un ont vraiment assumé.

Au-delà de la volonté de soutenir le candidat de l’Un, les populations ont aimé les grands thèmes du programme de société de Me Adrien Houngbédji. En effet, tout le long du parcours, Léhady Soglo s’est fait l’honneur et le devoir de rappeler ce que propose Adrien Houngbédji au peuple béninois. Le milliard à verser à toutes les communes tous les ans ; le programme un étudiant un  ordinateur, un accès numérique ; les microcrédits à 50.000 FCFA ; l’ouverture d’une Banque les femmes qui ont la possibilité de gérer de grands fonds de commerce ; la mise à disposition des mairies d’un fonds qui favorisera l’emploi des jeunes dans chaque commune ; la gratuité réelle de la scolarité (fournitures, livres, contribution) ; le suivi gratuit et soins pour femmes et mères d’enfants de moins de 5 ans, sont autant de points que Léhady n’a pas manqué de remettre à la mémoire des populations.….

 

Georges Guédou renoue avec ses anciennes amours

Les grandes surprises de cette tournée ont été  la présence de leaders politiques qui avait rompu toute relation avec les partis fondateurs de l’Union fait la Nation. Ainsi Zakpota aura eu la plus belle. Georges Guédou, ancien bras droit de la famille Soglo n’a pas voulu se faire raconter les événements du week-end. A Zakpota, l’homme a marqué sa présence dans la ville. Il était aux premières loges. Un retour au bercail Rb ? Rien n’est moins sûr surtout que le professeur n’a jamais été trop loin de son parti d’origine.

 

Claude ALOFA

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article