Le président Théophile Nata à propos des scrutins de 2011 : « Le corps électoral est convoqué depuis 5 ans… »

Publié le par L'informateur

«… Nous n’avons pas de crainte à nous faire parce que les lois électorales ne sont pas encore votées. Si ce que nous attendons n’arrive pas, alors ce qui existe est bon. En outre, il faut dire que le corps électoral est convoqué depuis 5 ans… » Ainsi réagissait mardi dernier, le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication pour apaiser les cœurs qui se désolent des tergiversations qui s’observent actuellement quant aux actes primordiaux et préliminaires à l’organisation des élections législatives et présidentielles de 2011. En effet, en marge de la rencontre d’échanges avec des patrons de la  presse écrite, rencontre initiée par la Haac pour mettre les balises nécessaires quant à la gestion judicieuse de la période de précampagne électorale par les médias, certains confrères, notamment Clément Adéchian, Directeur général du quotidien l’Informateur, a évoqué la crainte qui s’empare de l’opinion face à la non disponibilité des lois électorales dans la perspective des scrutins de 2011. Il se désolait ainsi de ce que tout se passe comme si le corps électoral ne sera pas convoqué en mars prochain. En réponse à ces légitimes observations, Théophile Nata, le numéro 1 de la Haac, a affiché et a appelé à une sérénité totale. Pour lui, il y a plus de peur que de mal. Dans ses propos liminaires, le président Nata, homme de grande expérience politique, a attiré l’attention sur le fait que tant qu’il n’y a pas de nouvelles lois, les anciennes restent toujours en rigueur.

Par ailleurs, s’inscrivant dans une logique de légaliste, le président de la Haac trouve que de façon tacite, le corps électoral est déjà convoqué depuis 5 ans. Il fait ainsi allusion à la Constitution du 11 décembre 1990 qui prévoit dans ses dispositions, la durée des mandats électifs. La fréquence d’organisation des élections législatives et présidentielle est a priori connue. Et c’est cela que rappelle le président de la Haac en parlant du corps électoral convoqué depuis 5 ans. Théophile Nata veut ainsi dire que le respect de la Constitution s’impose à tout le monde ; même au président de la République qui a les prérogatives constitutionnelles de convoquer le corps électoral.

Ignace SOGLO 

Publié dans Actualité

Commenter cet article