Le député Dassoundo au sujet de la rencontre sur la décrispation de la tension politique : « Le gouvernement n’est pas prêt à répondre à l’appel du Clergé »

Publié le par L'informateur

Les forces politiques de l’opposition et de la mouvance étaient conviées à une rencontre initiée  par le Clergé catholique  et Fors-élections.  Mais cette rencontre qui devrait avoir lieue  lundi dernier à l’Archevêché  de Cotonou,  n’a pu se tenir. Et pour cause, les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) qui avaient donné leur  accord  pour prendre part à ces pourparlers programmés pour décrisper  la tension politique, ont accusé un retard considérable avant d’arriver à la séance. De plus, les représentants de cette alliance politique proche du pouvoir  ne s’étaient pas pointés  pour prendre part aux travaux, mais pour solliciter un report. Les débats ont été  reportés  dans un premier temps à mercredi passé,  puis finalement sine-die. Ce comportement  a été dénoncé lors  d’une  conférence de presse donnée vendredi dernier par la coalition Abt-2011  à Cotonou.  Pour les leaders de cette coalition suscitant la candidature d’Abdoulaye Bio Tchané,   le gouvernement béninois n’est pas prêt à répondre à l’appel du Clergé  et Fors-élections.  Ils ajoutent que l’Eglise catholique est dans son rôle. « Nous saluons l’Eglise catholique, l’épiscopat   qui a bien voulu lancer  un dialogue autour  de la tension qui prévaut  dans notre pays. Le lundi dernier une rencontre devrait avoir lieue à  l’Archevêché  de Cotonou. Tous les acteurs  invités à cette rencontre  étaient présents, sauf le gouvernement. Les Fcbe qui sont du camp présidentiel  sont allées à cette concertation  1 h 20 minutes  après l’heure prévue et c’est sur leur demande  que les débats ont été reportés  à mercredi. Ce que tous les acteurs politiques de l’opposition ont accepté. On était là quand on nous envoie après un  message pour dire que la séance du mercredi est reportée sine-die. Alors que la veille, l’épiscopat nous  a déjà envoyé le message d’invitation. Cela montre que les acteurs politiques de l’opposition étaient prêts  au dialogue, l’Eglise catholique est  dans son rôle  en invitant tous les acteurs  et le gouvernement continue à refuser le dialogue », a déclaré  André Dassoundo.

 Le député  du Groupe Sursaut patriotique s’étonne donc de l’attitude des Forces cauris pour un Bénin émergent et affirme que le gouvernement n’est pas  prêt à accepter le dialogue. Une affirmation qui trouve tout son sens dans le comportement du gouvernement et des Fcbe à fouler  au pied et ceci maintes fois la rencontre sur la décrispation de la tension politique. Surtout que la rencontre de la semaine dernière s’articule autour du thème : « Organisation à bonne date  et dans la quiétude des élections de 2011 ».  Une préoccupation qui suscite actuellement  des commentaires et des interrogations à tous les niveaux. Sans vouloir donner raison au député André Dassoundo,  tout- porte à croire que le gouvernement n’est pas effectivement prêt à répondre à l’appel du Clergé  et Fors-élections sur la décrispation de la tension politique.

Parfait BOCO

Publié dans Politique

Commenter cet article