Interview exclusive du procureur de la République près du TPI de Cotonou : Gbènamèto se prononce sur les trop-perçus, Aplogan et Tégbenou

Publié le par L'informateur

Procureur de la République près du tribunal de première instance de Cotonou, Mr Justin S. Gbenameto s’est prêté à nos questions dans le cadre de nos investigations dans la suite de l’affaire Icc-services et consorts. Très détendu, dans une atmosphère baignée de zeste de croyance en Dieu, il a éclairé notre lanterne dans son bureau du palais de justice de Cotonou. Mais aussi, il pense conduire à bon port les clés de l’institution qu’il détient pour une justice équitable pour tous. Dans la présente affaire, il fait remarquer que les  bénéficiaires de trop perçus dans l’affaire Icc-services sont passibles de la poursuite de recel d’escroquerie.

Informateur : Quels sont les derniers développements de l’affaire Icc-services ?

J. Gbenameto : Vous avez parlé de l’affaire ICC-services et consorts. Nous avons passé un communiqué pour les trop perçus. Parce que ces trop perçus constituent des fonds d’autres personnes que les gens d’Icc-services ont utilisé pour perpétuer leur forfait sous forme d’intérêts. Si quelqu’un va voler et vous apporte le butin du vol, vous êtes considéré comme receleur. Vous encourez les mêmes peines et vous êtes poursuivi de la même manière que celui qui vous a amené l’objet du vol.

 Autrement dit ?

C’est que ceux qui ont perçu les bénéfices dans l’affaire Icc-services seront  poursuivis pour recel d’escroquerie aussi bien que les commanditaires dans cette affaire. Seulement nous leur laissons la main pour rembourser afin de faire preuve de leur bonne foi. Sinon nous allons rendre la liste publique. Des gens qui ont gagné 180 millions sous forme d’intérêts et avec ça nous pourrons payer des milliers de petits déposants. Dans deux mois nous allons rendre publique la liste et  puis suivra alors les poursuites.

Quelles sont les dispositions que vous avez prises à cet effet Mr le procureur ?

J’ai fait ouvrir un compte spécial pour voir ce que çà donnera. Un exemple, il y a quelqu’un qui est allé payer 20 millions au trésor public dont voici  le reçu. Donc aux autres je demande qu’ils aillent verser les trop perçus dans le compte. S’ils ne le font pas ils encourent des peines de la loi.

On a appris que les sieurs Guy Akplogan et consorts sont revenus à la prison civile de Cotonou ?

Ils sont venus à Cotonou à la demande du juge d’instruction. Mais ils sont déjà retournés dans leur prison à Kandi et Natitingou.

M. le procureur on a ouïe dire que dans la liste des trop-perçus, on peut compter des magistrats ?

( …)

Donc vous rassurez les populations sur  le remboursement des déposants ?

J’invite la population à prendre patience. S’ils ont des dénonciations de venir nous en informer. Nous demandons également aux promoteurs de faire l’effort de nous envoyer les listes. Tenez par exemple une liste qui est venue de l’intérieur du pays avec un trop perçus de 69 millions et 20 millions d’une structure qu’on appelle Finance d’ Afrique.  C’est dire que si nous faisons les recouvrements, il n’y a pas de raison  que le payement des déposants ne soit pas programmé.

M. le procureur est-ce que la justice béninoise se porte-elle  bien ?

Nous pouvons le dire, la justice béninoise se porte bien. On fera l’effort pour qu’elle se porte mieux.

Par rapport à l’actualité  avec la grève répétitive des enseignants quelle est votre opinion ?

C’est  un problème majeur qui secoue notre pays. Cependant j’en appelle au sens de patriotisme des enseignants pour qu’ils écoutent l’appel du président de la république, afin de revenir à de meilleurs sentiments et de regagner les classes. Ceci pour le bien de nos enfants.

Quel est votre mot de fin ?

Je demande aux concitoyens d’être sereins.  Nous nous évertuons à donner le meilleur de nous-mêmes  pour que le bien triomphe toujours du mal. Ceci pour le bonheur de chacun et de tous.

Interview réalisée par : Oswald DOSSEY

Publié dans Actualité

Commenter cet article