Grève sur le tas dans l’éducation : Les responsables d’élèves pour prendre les noms des enseignants (Le gouvernement appelle met les parents d’élèves à contribution)

Publié le par L'informateur

Les enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire passent dès ce jour à une nouvelle forme de grève. Ils organisent la grève sur le tas. Ce type de grève consiste à être présent au poste et à ne pas faire ce pour quoi on est là. Ceci passe par la possibilité d’être dans le bureau ou même de se mettre dans la cour de leur lieu de travail. C’est souvent une grève difficile à contrôler et à réprimander puisque le travailleur est à son poste de travail. Mais le gouvernement lui a pensé à des mesures de contrôle et même de répression. Il est demandé aux parents d’élèves de contrôler à la maison les cahiers de cours de leurs enfants afin de vérifier les enseignants qui font rigoureusement et bien leur travail. En cas de défaillances constatées au niveau de certains enseignants, il est demandé aux parents de signaler les noms de ces enseignants aux autorités locales qui, elles, ont la charge de faire parvenir ces noms à la présidence de la République qui se réserve le devoir et le droit de sanctionner.

Entre autres sanction, il est prévu la radiation pure et simple, la défalcation sur salaire ou la suspension des salaires des enseignants grévistes.

Officieusement nous apprenons que des structures non identifiées ont eu des rencontres avec des responsables d’élèves afin que les délégués des établissements surtout secondaires se chargent de faire parvenir à qui de droit les noms des enseignants qui observeraient cette grève sur le tas.

Claude ALOFA

Publié dans Actualité

Commenter cet article