Grève dans l’enseignement : Le front suspend le débrayage

Publié le par L'informateur

Fin de la grève, c’est ce qu’on peut comprendre de la rencontre des enseignants du front è la bourse du travail hier. L’école béninoise peut conjuguer au passé le spectre de l’année blanche.

Le front des trois ordres de l’enseignement a suspendu la grève dans le secteur éducatif. C’est ce qui est à retenir  de la rencontre qui s’est tenue à la bourse du  travail hier. A la suite des secrétaires généraux des centrales syndicales- Cosi, Cgtb, Csa, Cstb-, le front des trois ordres d’enseignement a décidé de mettre un terme à la grève. Ceci dans le but de ne pas conduire l’école béninoise à une année blanche. Cependant, ils estiment que la suspension de la grève ne signifie pas la levée de la motion de grève. Ils espèrent de ce fait, maintenir le dialogue avec les autorités politico-administratives afin de la satisfaction de leur revendication qui est le payement de la prime d’incitation à la fonction enseignante.

Avant d’en arrivée à une telle décision, la tâche a été ardue. Les représentants du front ont dû multiplier les assemblées générales dans les collèges et autres établissements scolaires du Bénin. Dans la journée d’hier, une descente a été organisée dans  les écoles du Bénin  pour débattre de la reprise des cours avec les enseignants qui par endroits n’observent plus le mot d’ordre de Grève. De peur de se retrouver déconnecter de la base comme un général sans troupe, les hommes du front ont organisé ces assemblées afin de déterminer la conduite à tenir face à l’exécutif qui n’a voulu rien entendre quant à leur revendication.

Depuis le 24 janvier 2012, les enseignants béninois sont entrés en grève par le biais du front des trois ordres d’enseignement. Malgré la motion de 72 heures de grève par semaine, leur revendication n’a pu trouver satisfaction avec le gouvernement béninois.

Oswald DOSSEY

Publié dans Actualité

Commenter cet article