Grève dans l’enseignement : La motion reconduite pour mardi

Publié le par L'informateur

Depuis mardi dernier, les enseignants des trois ordres de l’éducation sont en grève. La motion contenait la mention de grève reconductible. Mais hier, les syndicalistes se sont retrouvés de manière exceptionnelle pour réitérer la décision de continuer la grève mardi prochain. Le fait que cette nouvelle motion soit signée à nouveau par tous les responsables syndicales démontre leur détermination à aller jusqu’au bout. C’est donc à une suite de grèves que le peuple et les usagers des écoles doivent s’attendre.

Les exigences des enseignants portent sur le paiement de 5% d’augmentation salariale. Le gouvernement avait en fin 2010 accordé aux agents du ministère des finances une augmentation salariale de 25%. Quelques semaines plus tard, les agents de l’administration publique exigent une généralisation de cette augmentation salariale à tous les fonctionnaires. Après plusieurs tours de passe-passe le gouvernement cède. Les ressources de l’Etat ne permettront pas de faire répercuter cette augmentation sur tous les agents permanents de l’Etat (APE) avait affirmé les membres du gouvernement. Les négociations ont conduit à un échelonnement progressif sur quatre ans du paiement des 25% . L’année 2011 devrait voir les salaires augmentés de 5% avec paiement des arriérés par rapport à 2011. Hélas ! Au mois de janvier 2012, ces 5% n’ont pas été versés aux agents de l’Etat. Les enseignants eux n’entendent pas se laisser faire car il semblerait bien qu’ils soupçonnent le gouvernement de ne pas vouloir payer ces 5% aux enseignants.

Vu la situation déjà critique de l’enseignement au Bénin, il serait important que la nouvelle crise latente soit vite réglée par le gouvernement et les acteurs du secteur.

Claude ALOFA

Publié dans Actualité

Commenter cet article