Fonction publique : Le gouvernement annonce le recensement des Ape

Publié le par L'informateur

Le gouvernement veut se faire une idée  de l’effectif de l’administration publique. A cet effet, il procède du 22 au 31 Août 2011 au recensement général  des agents de l’Etat. Sont concernés par cette mesure, les Agents permanents de l’Etat  civils, militaires et paramilitaires. Ils seront approchés pour laisser leurs identités dans les registres qui sont ouverts à cet effet. C’est   le ministre de l’Economie et des Finances   qui a soumis cette préoccupation au Conseil des ministres qui s’est déroulé ce dimanche 31 juillet 2011 à Natitingou. Matthys Adidjatou  a insisté  au cours de ce rendez-vous gouvernemental délocalisé  sur la nécessité  de recenser  tous les Agents permanents de l’Etat (Ape), qu’ils soient civils, militaires ou paramilitaires. Cette tâche sera probablement exécutée par les ministres du Travail et des Finances. L’objectif est d’avoir une idée nette sur l’effectif de la fonction publique. Mais la question  qui se pose  depuis l’annonce de cette décision  est de savoir à quoi rime ce recensement initié au profit des Ape. Est-ce pour leur accorder des avantages comme c’est actuellement le cas avec les 25% de revalorisation salariale ?  Ou est-ce pour radier les  éventuels grévistes de la fonction publique ? Ces interrogations méritent d’être agitées. On se souvient encore des dernières menaces proférées par le Chef de l’Etat à l’endroit des travailleurs en grève. Boni Yayi promet de radier de la fonction publique tous ceux qui se permettront de déserter leurs lieux de travail pour  des raisons e sans grande importance. L’opinion nationale et internationale veut bien savoir à quelle fin est organisé ce recensement des agents de l’Etat.

Parfait BOCO

Publié dans Actualité

Commenter cet article