Flou autour de la gestion de fonds de la mairie de Toffo : Le conseil communal se réunit ce jour

Publié le par L'informateur

Le conseil communal de la mairie de Toffo se réunit ce jour. Un seul point prioritaire a été inscrit à l’ordre du jour. Il s’agit de débattre de la situation d’une supposée disparition de fonds propres de la mairie. Le conseil essayera de tout mettre en œuvre pour faire la lumière sur ce sujet. Cette session extraordinaire du conseil communal a été initié pour déférer à une exigence du préfet de tutelle. En effet, Placide Azandé s’est rendu il y a quelques jours à Toffo pour y rencontrer les autorités communales. Ce jour-là et après avoir entendu les allégations et affirmations des autorités communales, le préfet avait donné la date buttoir du 20 novembre pour que les conseillers communaux se réunissent pour faire en leur sein la lumière sur le fameux dossier. Alors un conseil communal qui se réunit ce jour augure d’une bonne suite pour la gestion efficiente de ce dossier qui prend l’allure d’un détournement de deniers publics.

 

Que se passe-t-il en réalité à Toffo ?

Des propos du maire Saturnin Agossouho on entend « Je salue la prompte réaction de l’autorité. Monsieur le Préfet, en l’absence du receveur-percepteur qui a été pourtant invité à cette réunion, il vous sera difficile de comprendre ce qui s’est réellement passé. Cependant, j’apporte à votre connaissance que c’est le receveur-percepteur qui gère les tickets, en liaison avec le régisseur de la mairie. De 2006 à 2011, il y a effectivement des dépenses non justifiées qui ne sont pas du fait du maire, mais du receveur. Il est mon conseiller. A partir de ce moment, il doit pouvoir m’aider, m’orienter dans la gestion financière de la commune. Tel n’a pas été le cas. A sa prise de service en 2007, il y a avait déjà un trou de 6 millions non justifiés. Au lieu de prendre les mesures qui s’imposent pour que cette situation soit régularisée et qu’elle ne se répète plus, il n’a rien fait. De 2007 à 2011, un autre trou de 26 millions attend encore d’être justifié. La reconduction des tickets sur les marchés et surtout les états de paiement des tickettiers, agents de sécurité et les balayeuses sont à clarifier.  Monsieur le préfet, aidez-nous à faire la lumière sur cette affaire ». La réaction du préfet après le mot du maire semble démontrer qu’il y a vraiment problème à Toffo. «Ce que je viens d’entendre est très grave. Les recettes des tickets ne peuvent jamais servir à payer sur place les balayeuses et consorts. Je constate que les principes de comptabilité n’ont pas été respectés. Il faut clarifier tour ça », a martelé le préfet. Et les conseillers présents n’excluent pas non plus les difficultés. « Les comptes administratifs que nous votons et qui sont envoyés à la préfecture sont donc erronés. Les 32 millions sont allés où, dans quelle poche ? Monsieur le Préfet, nous vous demandons de mettre en place une commission d’enquête », ont-ils martelé.

A y voir de très près, la réaction du receveur-percepteur s’avère important pour la manifestation de la vérité. Pourvu qu’elle intervienne au plus vite.

 

Claude ALOFA

Publié dans Actualité

Commenter cet article