Enseignement Supérieur : Ces étudiants qui préoccupent Abiola

Publié le par L'informateur

Ils sont 96. 000 candidats à postuler au premier diplôme universitaire, Bac cette année. Un nombre qui préfigure déjà de l’augmentation de façon exponentielle du nombre d’étudiants à la rentrée 2012-2013. En marge du séminaire de restitution sur la mise en œuvre de l’accord de partenariat entre son ministère et la banque Ecobank, le ministre François Abiola a exprimé ses inquiétudes.

« Les critiques sont acerbes par rapport à la création des universités dans les régions. Mais le contraire serait de dénier aux promotions prochaines le savoir universitaire. Et cela, je ne vois pas le gouvernement de Boni Yayi le faire. » C’était en substance les paroles du ministre en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Pour le ministre le volet social du monde universitaire est trop lourd ; à ceci, il faut ajouter le transport. Deux préoccupations qui donnent à réfléchir à l’autorité car pour elle l’amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants des universités nationales est l’une des priorités inscrites au plan d’actions prioritaires du gouvernement constitue également l’un des défis majeurs que son département a décidé de relever. Seulement pour les réformes, il faut aller vite et bien. C’est cette conscience qui taraude aujourd’hui Mr Abiola qui recherche les actions pouvant soulager les étudiants béninois avec la multiplication des sites universitaires dans le pays.

D’un autre côté le volet transport des étudiants est aussi une autre préoccupation du ministère. De sorte que les nouvelles acquisitions de Bus par la mairie de Cotonou pourraient  être sollicité pour pallier un temps soit peu à ce problème. Toujours est-il que le ministre multiplie les actions pour  une vie estudiantine paisible et meilleure.

Oswald DOSSEY

Publié dans Société

Commenter cet article