Échange de tirs entre malfrats et forces de l’ordre dans la commune de Sèmè-Kpodji : 1 malfrat abattu et 3 gendarmes grièvement blessés

Publié le par L'informateur

1 malfrat abattu et 3 gendarmes gravement blessés. L’un à la tête et les deux autres aux jambes. Voilà le bilan d’une opération qui a eu lieu dans la nuit du mercredi 20 au jeudi  21 juillet 2011 à Sèmè-Kpodji. La confrontation est survenue lorsque les malfrats, armés jusqu’aux dents ont découvert la patrouille des  éléments de la gendarmerie en position d’alerte dans cette nuit-là. En effet, les éléments du Général Sèmègan ont été informés que des éléments mal intentionnés s’étaient regroupés à Agblangandan dans un coin et s’apprêtaient à aller opérer  chez un citoyen. A  la suite de l’information, une équipe de la compagnie de gendarmerie de Porto-Novo, appuyée des éléments du Gign, s’est rendue sur les lieux. Effectivement, elle a localisé ce groupe-là dans la zone d’Agbalilamè, arrondissement d’Agblangandan, commune de Sèmè-Podji. Non contents d’être localisés, les divorcés sociaux ont commencé par dégainer pour mettre les forces de l’ordre en déroute.  Ils ont ouvert tous azimuts le feu selon les explications du commandant  Dossou-Yovo de la compagnie de Porto-Novo. La riposte n’a pas tardé à venir du côté des forces de l’ordre qui ont atteint l’un des éléments, qui malgré cela s’est mis en fuite. Dans la course poursuite, il tomba et fut arrêté avec sa blessure. C’est sur le chemin de l’hôpital qu’il a rendu l’âme explique le commandant Dossou-Yovo; Son corps a été présenté à la presse hier à trois heures  matin. Signalons que parmi les forces de l’ordre, on déplore aussi des cas de blessés graves. L’un à la tête et deux autres au niveau des jambes. Ajoutons que les 5 malfrats restants sont en fuite et que les forces de l’ordre sont sur leurs traces. Ajoutons que des objets tels qu’un pistolet de fabrication artisanale de calibre 12, contenant 5cartouches de calibre 12 et une amulette ont été ramassées sur le champ de tir.

Geoffroy Wusa

Publié dans Actualité

Commenter cet article