Dossiers PVI et intrants agricoles au menu du 3ème Université d’Eté du Prd ce samedi : Deux ministres aux côtés de Me Adrien Houngbedji : (Isidore Codo et Narcisse Djègui défendent Bénin Con

Publié le par L'informateur

Le parti du renouveau démocratique organise son université d’été. Le troisième du genre se tiendra ce samedi à Cotonou. Cette rencontre d’échange entre les membres du parti  a pour thèmes  des sujets d’actualité  comme le programme de vérification des importations nouvelle génération et la réforme dans le secteur cotonnier. Pour débattre de ces questions, les ministres responsables de ces différents secteurs présenteront la vision du gouvernement. Pour l’autre son de cloche, les représentants de Bénin control et de l’association interprofessionnelle du coton apporteront la contradiction.

Le parti du renouveau démocratique est la sensation politique de l’heure. L’évènement qui se profile à l’horizon hors de tout propos ressemble à un coup de maître digne de faire date dans les annales politiques de la République. Loin de toute querelle de clocher, le parti arc-en-ciel joue une part active dans la résolution des crises suscitées par les réformes du Pvi et du coton.

Pour ce faire, le parti de maître Adrien Houngbedji a pour des communicateurs lors de son université des vacances deux ministres du gouvernement. Ceux-là qui ont à charge les dossiers de la réforme portuaire avec la mise en application du programme de vérification des importations et la réforme dans l’agriculture avec le coton. Il s’agit donc de Valentin Djenontin des affaires maritimes et de son collègue Sabai Katé de l’agriculture. Chacun dans son secteur aura à présenter la vision du gouvernement et la position de ce dernier sur ces dossiers

D’un autre coté les intérêts de l’opérateur économique Patrice Talon (qui chapeaute aussi bien Bénin Control pour la mise en application du programme de vérification des importations et l’association interprofessionnelle du coton qui elle se charge de la subvention et de l’achat des intrants) seront défendus par Isidore Codo, directeur de Bénin Control et Narcisse Djègui, Sg de l’Aic.

C’est dire que l’université de vacances offre l’opportunité à l’exécutif  béninois et à l’opérateur économique  de donner leurs points de vue sur des dossiers épineux de la République. Bien évidemment les conclusions de ces différentes communications seront portées à l’appréciation du chef de l’Etat qui pourra faire aisément sa religion sur les problèmes qui minent les deux poumons de l’économie nationale.

Outre ceci, les invités de l’université de vacances du parti du renouveau démocratique suivront des communications de Maître Joseph Djogbenou  et de Césaire Kpenonhoun sur le thème  gouvernance et liberté.

Au demeurant, l’université de vacances du parti du renouveau démocratique sera le point focal de la crise que traverse le Bénin sur deux fronts majeurs de l’économie nationale. En attendant, les résultats des travaux et des assises, le parti du renouveau démocratique donne de plus en plus les signes d’une maturité loin des agitations et des déclarations.

Oswald S. DOSSEY

Publié dans Actualité

Commenter cet article