Dossier bail du jardin public : Les jeunes FCBE de Bohicon désavouent Agbossaga

Publié le par L'informateur

Le samedi 03 décembre 2011, les jeunes Fcbe de Bohicon ont pris ouvertement position pour le Maire Luc Atrokpo et son Conseil Communal dans le dossier du jardin public. Joël Bossikponon et les siens, tout en réaffirmant leur appartenance aux Fcbe, ont dénoncé publiquement les agissements de Elisabeth Agbossaga en montrant que son comportement dans ce dossier compromet la vision du Chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi.

 

A Bohicon, le feuilleton du jardin public est bien loin de connaître son épilogue. Les prises de position favorables au Conseil Communal se multiplient. Après le Chef d’arrondissement de Sodohomè et Coordonnateur communal des Fcbe à Bohicon, Christophe Tohinlo, qui, aux sorties d’une émission radio, a demandé publiquement à Dame Elisabeth Agbossaga de cesser « ses agitations stériles », le 26 novembre 2011 ; ce sont les femmes de Bohicon mobilisées en très grand nombre, le lundi 28 novembre 2011 au Centre des jeunes et loisirs de Bohicon qui ont invité leur sœur à changer de fusil d’épaule. Et comme il n’y a jamais deux sans trois, les jeunes Fcbe de Bohicon sont montés au créneau à leur tour. Ils ont estimé que « la relance économique du Bénin est une préoccupation quotidienne pour le Dr Boni Yayi et son gouvernement et que l’emploi des jeunes est une condition essentielle de paix et de progrès social ». Selon Joël Bossikponon, porte-parole des Jeunes Fcbe de Bohicon, la valorisation du domaine du jardin public fera injecter plus de 2 milliards de francs CFA dans la ville de Bohicon. Lorsque l’on connaît les effets directs et induits de cet investissement pour la jeunesse et pour les artisans, dans un contexte de morosité économique sans précédent, il y a lieu de soutenir le Maire Luc Atrokpo et son Conseil Communal dans leur volonté collective de mettre en valeur le jardin public de Bohicon. Ils ont par ailleurs invité « toutes les forces politiques de Bohicon, notamment Elisabeth Agbossaga à enterrer rapidement la hache de guerre » pour que le développement prenne le pas sur toute autre considération, conformément aux vœux du Chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi qui travaille à l’unité et au développement du pays.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article