Dossier Bail du jardin public : Le responsable des Fcbe de Bohicon désavoue Agbossaga

Publié le par L'informateur

Nouveau rebondissement dans la crise créée de toutes pièces par dame Elisabeth Agbossaga. Et pour cause, elle vient d’être désavouée par un des siens. Le samedi 26 novembre 2011, Christophe Tohinlo, Chef d’arrondissement de Sodohomè, Président du Cadre de concertation pour la majorité présidentielle (Ccmp) et Coordonnateur communal Fcbe à Bohicon, a déclaré sur une radio de la place qu’elle fait de « l’agitation stérile ».

Désormais le temps de la disgrâce pour la candidate malheureuse aux élections, Elisabeth Agbossaga ? La question mérite d’être posée. Puisque visiblement, plus rien ne va entre cette dernière et les éléments de son camp politique. Faudrait-il le rappeler, les Fcbe.

« Je suis le premier responsable Fcbe à Bohicon. Si Elisabeth Agbossaga a des choses à dire au nom de notre groupe politique, elle doit d’abord demander mon avis. Moi, je suis membre du Conseil communal de Bohicon et je soutiens entièrement, sans réserve, le projet de valorisation du jardin public. Je suis même pressé que les travaux de valorisation démarrent vite. Elle vient, ne demande l’avis de personne et commence par s’agiter. Elle jette le discrédit sur notre famille politique et cela ne doit pas plaire au Chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi qui est un homme de développement. .. » Christophe Tohinlo ne décolère pas. Pour lui, le volet économique de l’investissement à faire par le promoteur  immobilier l’emporte sur les considérations politiciennes. Il affirme par ailleurs que seul le Conseil communal est l’instance habilitée à délibérer sur les options en matière de développement. Alors il n’a pas compris que Dame Elisabeth Agbossaga qui  se dit préoccupée par la situation des femmes de Bohicon, ne se soit pas rapprochée du Maire Luc Atrokpo avant d’enclencher une campagne de dénigrement et de sabotage systématique du projet. Cette figure de proue des Fcbe affirme sans ambages sur la radio que la bataille pour le développement de Bohicon doit être la priorité de tous au lendemain des consultations électorales.

Christophe Tohinlo a également reçu le soutien des femmes de Bohicon. Aussi, se sont-elles mobilisées en grand nombre, le lundi 28 novembre 2011 au Centre des jeunes et loisirs pour manifester leur soutien actif à ce projet qui changera le visage à la Ville de Bohicon.

Pour rappel, dame Elisabeth Agbossaga, alors qu’elle ne siège pas au conseil communal, alimente une polémique relative au bail du jardin public de Bohicon décidé par le Conseil communal en sa session ordinaire des 16 et 17 novembre 2011.

 

Vivien Mitchaï

Publié dans Actualité

Commenter cet article

jonas vigan 29/10/2015 23:23

je soutiens luc ATROKPO le maire de bohicon pour ses demarches .Mr le maire va toujours de l avant comme d habitude ,mais le peuple est reconnaissant .M6