Deuil à l’Assemblée nationale : Etrange décès du chauffeur d’Aholou-Kèkè

Publié le par L'informateur

Le Parlement béninois est à nouveau en deuil. Jean Ataclè, chauffeur de l’honorable Hélène Aholou Kèkè,  la quarantaine environ, est passé de vie à trépas dans l’après-midi d’hier, mardi 7 décembre 2010 dans des conditions mystérieuses. Selon les informations recueillies sur les lieux du drame à Gbaodjo, commune d’Ifangni, feu Ataclè serait en mission de routine dans les champs du député. Il devrait y ramener quelques régimes de noix de palme avec la camionnette mise à sa disposition. A l’accoutumée, l’homme profitait de l’occasion pour ramener des bois de chauffage à son épouse. Au grand étonnement de tous, le chauffeur du député est rentré dans une brousse profonde pour couper une quantité de bois dont la charge ne peut visiblement pas être supportée par un individu. La personne sollicitée par feu Jean Ataclè pour l’aider à porter sa charge s’en était même indignée. Elle a tenté vainement de convaincre le chauffeur, visiblement hanté par un esprit maléfique. Péniblement donc, M. Ataclé a porté sa « croix » jusqu’au bord de la voie. Il ploie sous le lourd fardeau qu’il s’est fait porter et meurt sous le coup. Le médecin dépêché sur les lieux pour le constat a déclaré qu’il est mort des suites d’une crise cardiaque induite par le poids des fagots. Dans son village natal comme à l’hémicycle, c’est la consternation. On se demande ce qui a pu bien se passer pour que ce chauffeur, qui a pourtant tous ses sens en place, se jette en brousse pour se faire faire une charge insoutenable par un individu. Il y a, quoiqu’on dise,  un mystère autour de ce décès. Il faut dire que le regretté Jean Ataclè est marié et père de 4 enfants.

Vivien MITCHAÏ

Publié dans Société

Commenter cet article