Crise socio-politique au Bénin : La grève générale n’aura plus lieu

Publié le par L'informateur

Le 29 mars les centrales syndicales s’étaient réunies à la bourse du travail pour passer au peigne fin les conditions dans lesquelles l‘élection présidentielle eut lieu. Ils avaient donc déploré le climat calamiteux dans lequel la présidentielle a été organisée. Tirant leçon de cette situation, les centrales syndicales ont décidé de rendre le pays ingouvernable à Boni Yayi. Avant la prise de cette décision, elles ont fait le point de la situation délétère dans laquelle vit le Bénin. Les responsables syndicaux ont attribué à Boni Yayi et à son gouvernement toute la responsabilité dans les troubles que connait le Bénin au lendemain du scrutin du 13 mars. C’est donc tout naturellement qu’ils invitaient leur syndiqués à une grève générale pour le la mardi 5 avril.

Mais il a été remarqué que les centrales syndicales ont battu en retraite. Elles ont appelé, leurs militants à vaquer fidèlement à leurs occupations normalement ce jour. Pourquoi un tel revirement de situation ? Un responsable syndical joint hier au téléphone a déclaré qu’ils ont été amenés à annuler cette grève parce qu’une grève générale se prépare pour ne pas essuyer de cinglants revers. Selon ce dernier, les travailleurs doivent être informés et sensibilisés correctement pour qu’ils ne considèrent pas cette motion de grève comme étant juste parachutée depuis les bureaux des centrales syndicales. Autrement dit il n’y aura pas grève générale ce jour.

Mais en lieu et place, Gaston Azoua, secrétaire général de la Cstb a appelé les siens en particulier et toute la classe ouvrière en général à une grève d’avertissement de 72 heures. Cette grève démarre normalement ce jour 5 avril et se poursuit jusqu’au 07 avril.

C’est donc un revirement spectaculaire mais qui a été atténué par la motion de grève de la Cstb.

Une seule équation cependant : la grève sera- t- elle suivie ? Quel que soit l’accueil que les travailleurs réserveront à cette grève, il faut dire que la Cstb sera rejointe dans son mouvement par le Front de Défense des acquis de la démocratie (FDD). Ce sera le 06 avril. Mais quel sera le contenu de la grève du Fdd ? On ne saurait le dire. Mais les centrales syndicales elles ont remis une motion de grève en 10 points. La défense des acquis démocratique figure en bonne place.

 

Claude ALOFA

Publié dans Actualité

Commenter cet article